En route vers les Oscars : Le court-métrage Marguerite représentera le Québec

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
En route vers les Oscars : Le court-métrage Marguerite représentera le Québec
Marguerite a été produit en respect de la parité.

Encore sous l’émotion de sa nomination aux Oscars dans la catégorie Meilleur court métrage de fiction, la réalisatrice Marianne Farley qui a grandi à Sainte-Adèle éprouve une grande fierté et partage sa vision du cinéma féminin.

 

« Je me sens tellement privilégiée de faire partie d’un groupe de cinéastes aussi talentueux, souligne Marianne. Marguerite, c’est l’aboutissement du travail colossal d’une équipe aussi généreuse qu’engagée. Ce film ne serait jamais là où il est sans la grande sensibilité de chacun de ces gens d’exception. Et que dire de ces actrices exceptionnelles que sont Béatrice Picard et Sandrine Bisson qui, avec la justesse de leur prestation, ont su donner un véritable sens à ma vision. Un cadeau inestimable! »

Toujours avec le même souci de faire réfléchir et de présenter des relations humaines intenses et touchantes, Marianne Farley frappe encore une fois dans le mille grâce à un langage cinématographique bien ficelé. La réalisatrice raconte que la magie de ce film s’est créée au fur et à mesure et qu’elle a laissé une grande place à son intuition.

Respect de la parité

Réalisé par une femme et mené par une distribution féminine, Marguerite a été produit en respectant la parité. Malgré les nombreuses critiques déplorant la faible représentation féminine dans les nominations aux Oscars (seulement deux réalisatrices), Marianne Farley garde espoir pour la suite : « On en parle de plus en plus et il faut être patient. Ça fait 200 ans que ce sont les hommes qui font le cinéma et le cinéma féminin avec toute sa sensibilité reste encore à découvrir. »

Marianne Farley développe actuellement un autre court métrage ainsi que plusieurs longs métrages dont un en anglais scénarisé par Céleste Parr qui mettra en vedette, notamment, François Arnaud.

« Je me suis beaucoup inspirée de ma grand-mère pour la déco. »

Deux courts-métrages québécois aux Oscars

C’est la première fois de l’histoire que deux films québécois se retrouvent sur la prestigieuse liste des cinq meilleurs courts métrages de l’année. Les deux films sont représentés par la boîte de distribution québécoise H264 Distribution. « C’est un honneur que de pouvoir représenter le Québec en compagnie de Fauve! C’est le scénario idéal pour nous », déclare Marianne Farley.

La 91e cérémonie des Oscars aura lieu au Dolby Theater le 24 février.

Marguerite

L’histoire : Une dame âgée (Béatrice Picard) et son infirmière (Sandrine Bisson) développent une amitié qui poussera celle-ci à déterrer des désirs et passions inavoués et ainsi faire la paix avec son passé.

Le film, centré autour de l’homosexualité, a d’abord été propulsé par des festivals. Marguerite a remporté un prix dans un festival de films de Mumbai, alors que l’homosexualité y était encore criminalisée. Le film a profondément touché les gens qui l’y ont vu, dont plusieurs étaient en larmes.

Pour visionner le court-étrage : ici.tou.tv/marguerite

Fauve

Le court-métrage québécois Fauve de Jérémy Compte est aussi en nomination aux Oscars (Meilleur court métrage de fiction).

L’histoire : Sur le site d’une mine à ciel ouvert, deux garçons s’enfoncent dans un jeu de pouvoir malsain, avec la nature comme seul témoin.

Le court métrage a été sélectionné dans plus de 125 festivals et a remporté plus de 65 prix dans 39 pays.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de