Enquête sur la Blu Room

Photo de francoiseleguen
Par francoiseleguen
Enquête sur la Blu Room
La Blu Room® est une pièce créée en utilisant la combinaison d’effets miroirs et la géométrie, positionnés pour moduler la diffusion des ultraviolets et de leurs longueurs d’ondes. (Photo : Courtoisie)

Linda Deroy réplique à J.E.

Le 24 octobre dernier, TVA diffusait à l’émission J.E. une enquête en lien avec la Blu Room. Linda Deroy, la propriétaire de l’Univers bleu à Saint-Sauveur, partage aujourd’hui sa version des choses.

 

Dans une lettre envoyée à tous ses clients la propriétaire explique qu’il y a environ deux ou trois mois, une cliente de la Blu Room de Québec Le Portail Bleu est allée chez son médecin et a choisi de refuser le traitement proposé par ce dernier en lui mentionnant qu’elle désirait plutôt faire des séances de Blu Room. Le médecin a alors fait une plainte au Collège des Médecins qui a averti Santé Canada.

Rappelons que Linda Deroy fait partie des personnes qui ont apporté cette technologie provenant des États-Unis au Canada. La première Blu Room a été celle de Saint-Sauveur, il y a trois ans et demi. « Lors d’une conversation téléphonique, j’ai offert à la journaliste de l’émission J.E. de lui expliquer ce qu’était la technologie, nous dit-elle, mais tout s’articulait autour d’une plainte envoyée à Santé Canada. Ils se sont présentés dans deux Blu Room : le Portail Bleu à Québec et Univers Bleu à Saint-Sauveur et accusaient les propriétaires d’avoir reçu une plainte de Santé Canada, ce qui est vrai, mais cette plainte visait uniquement la manière de la présenter. »

Libre arbitre

Cette dernière précise que toutes les Blu Room au Canada ont effectivement reçu une lettre demandant d’apporter certains correctifs dans la façon dont l’information était diffusée. « On nous a interdit, entre autres, d’utiliser les témoignages. À la suite de nos conversations avec les représentants de Santé Canada et du Collège des Médecins, à quelques détails près, nous avons terminé d’apporter tous les correctifs demandés ; nous sommes donc conformes et légales en tous points ».

Linda Deroy explique par ailleurs avoir refusé une entrevue avec caméra proposée par J.E, « car nous n’avions rien à nous reprocher, rien à défendre. La personne qui a refusé le traitement proposé par le médecin a utilisé son libre arbitre en faisant ce choix, nous n’avons rien à voir avec sa décision, nous ne sommes pas concernés. Nous n’avons de toute façon jamais promis de guérison à qui que ce soit et ne le ferons jamais. Nous offrons un service de bien-être c’est tout ».

En terminant, Linda Deroy rappelle que lorsque cette technologie a été apportée au Canada, leur intention était d’aider l’humanité et elle n’a jamais changé. Selon elle, la physique quantique continue de faire ses preuves à ce jour, partout à travers le monde avec 43 Blu Room dans 15 pays.

« Il s’agit d’une technologie qui utilise la métaphysique, la physique quantique, le pouvoir de l’intention dont parlent des personnes comme Bruce Lipton ou Gregg Braden.  On est en lien avec le pouvoir de l’intention dans un octogone basé sur la technologie de Nikola Tesla et on travaille pour aider les gens à ce qu’ils rapatrient leur pouvoir. Le débat de cela a tout à voir avec le libre arbitre, le fait que les gens fassent leur propre choix. On n’est pas contre les médecins, on travaille d’ailleurs avec des médecins, beaucoup ont des Blu Room dans leur clinique ».

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Linda DeroyGuy Pierre Poulin Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Guy Pierre Poulin
Invité
Guy Pierre Poulin

SVP identifiez une clinique médicale au Québec, pas nécessairement beaucoup, mais une seule, qui soigne avec un Blu Room.
Merci

Linda Deroy
Invité

Elles sont aux Mexique , aux États-Unis et à Calgary celles qui appartiennent à des médecins.(voir http://www.bluroom.com) Les Blu Room du Québec opèrent en ayant le droit à un certain nombre de minute d’exposition aux lampes UVB à bande étroite ( ne pas confondre avec UVA des cabines de bronzage) tandis que seuls les médecins peuvent suggérés de plus grande dose en minutage de UVB puisqu’ils font des suivis médicales avec leurs clients. Les Blu Room sans professionnel de la santé sont considéré un endroit de bien-être tel que les spa etc… toutefois elles font tout de même des effets… Lire plus »