Les enseignements d’un Sage

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Les enseignements d’un Sage

On ne naît pas homme, on le devient…

Qu’enseigne-t-on aux garçons et aux jeunes de nos jours pour qu’ils grandissent « alignés » avec les attentes que provoque l’évolution des genres? Y a-t-il un guide de base à cette mission de vie de parents souhaitant faire de leur progéniture un adulte épanoui, bien dans sa peau, sa tête et son existence? T8aminik Rankin, chef héréditaire algonquin et homme-médecine, partage, à travers les enseignements de la sagesse autochtone, comment, dès l’enfance, on est amené à devenir un homme… car on ne naît pas homme, on le devient.

À la rencontre de la Sagesse autochtone de notre territoire

Bien que les générations se suivent, mais ne se ressemblent pas, il y a une base qui toutefois demeure inchangée quant à l’éducation de l’enfant : l’amour qu’on lui accorde, et le temps que l’on prend à l’accompagner dans son apprentissage et son épanouissement.
Bien que les Indiens aient énormément souffert de ce que les Blancs ont voulu transformer en eux, les traditions renaissent au cœur des nations dont la sagesse est ancrée dans leur histoire. Inspirantes valeurs remettant l’essentiel à sa place, ce qui suit peut être la source d’un devenir meilleur et plus humain pour les générations qui grandissent.
Dans la vie traditionnelle et la philosophie autochtone, même si l’Histoire a provoqué des bouleversements, le jeune homme doit tout savoir de l’orientation et de la survie en forêt, du respect des animaux et de la Terre Maman. Le jeune homme devient un trappeur, un chasseur et un pêcheur, pour la survie, et il doit comprendre pourquoi les animaux sont là. La chasse sportive n’existe pas dans cette culture.
Chez les Premières Nations, chaque animal a un rôle. Celui qui apparaîtra dans les rêves de l’enfant servira de guide dans le développement et l’épanouissement de l’adulte en devenir. Il en découvrira ses attributs, son esprit, sa philosophie grâce aux enseignements de ses Aînés, et travaillera à s’approcher de la nature profonde de l’animal venu le visiter dans son subconscient pour influencer le rôle qu’il aura à jouer au cours de son existence.
En grandissant, le jeune homme aspirera à s’approcher de son animal symbolique et développera la fierté de lui ressembler. « Tu ne dois jamais courir après l’animal et choisir toi-même. Ça ne marche pas. L’esprit de l’animal qui t’habite te rend visite », explique Choumis.
On apprend très jeune à entretenir son jardin intérieur, à le nettoyer, à ne pas se comparer, et à marcher son propre sentier dans sa forêt intime. On prend responsabilité de ses actions et on fait le ménage du négatif, du mal ou du sombre, afin de dormir en paix le soir. Au lever comme au coucher du soleil, on prie et on remercie, en se rappelant le bon que nous a apporté notre journée. L’enfant prend conscience très jeune de qui il est, des répercussions de ses actions, et que c’est de l’intérieur que vient le bien-être.

Les 7 enseignements

Garçon ou fille, on apprend les 7 enseignements des Aînés. Dans la culture autochtone, le sexisme n’existe pas. La femme travaille aussi fort que l’homme, on pense de la même manière, et personne ne dit à l’autre quoi faire. Chacun sait.

1er enseignement : la naissance et la renaissance

La venue au monde et la façon dont s’est passée la naissance sont importantes, puisque tout est inscrit dans la mémoire. La maman raconte. C’est ainsi que la renaissance se fait tous les matins, hier étant fini et demain n’existant pas encore. La nouvelle vision du jour se lève à l’est, représenté par l’esprit de la Tortue dont l’enseignement est de prendre son temps, ne jamais précipiter, ne jamais courir. Savoir garder le silence. Entrer dans sa carapace pour réfléchir si nécessaire. Entendre, comprendre, et ensuite seulement, répondre.

2e enseignement : être fier d’être un enfant de la Terre

Toujours communiquer avec la Terre et grandir en comprenant tous les bienfaits qu’elle offre. Étudier à savoir ce qu’est un arbre, ce que sont les plantes, leurs fonctions médicinales.

3e enseignement : la vérité

Toujours dire la vérité. Ne jamais se mentir à soi-même ni cacher ce qui s’est passé.

4e enseignement : le respect de soi

Se respecter soi-même avant tout, ses frères et sœurs et les autres. Le respect de la Terre Maman, de ses arbres, de ses animaux. Lorsqu’on manque de respect envers la Nature, c’est soi-même qu’on punit et qu’on prive. (Même si on ne peut se sentir responsable de tout ce qui se passe et se reprocher les actions destructrices des autres, lorsqu’on est là et conscient toutefois, on agit.)

5e enseignement : le courage

Prendre le courage de changer, quoi qu’il arrive. Se juger et s’accuser de nos erreurs, ce n’est pas constructif. Ce qui est arrivé fait partie des enseignements. En prendre connaissance et l’accepter font en sorte par contre que ça ne se reproduira plus.

6e enseignement : l’honnêteté

Être honnête envers soi-même est la seule façon d’atteindre le but de sa vision. Dire la vérité lorsqu’on fait face à la justice est le seul moyen de s’en sortir et d’avancer dans la bonne direction. Ça fait partie de la responsabilité individuelle.
7e enseignement : la liberté
L’aboutissement des six premiers enseignements est la liberté. Celle d’être sans soucis, puisque tout est réglé. Libre, on vit avec beaucoup d’amour et de paix. Le jeune homme devenu un fier petit guerrier qui va au-devant sans jamais reculer, recevra une plume d’aigle, symbole de la continuité à voler de ses propres ailes, à monter toujours plus haut pour une meilleure vision, en lui et autour de lui.

Message aux jeunes

« Les enfants de nos jours sont déracinés, conclut T8aminik Rankin. L’avenir est à l’image de l’Arbre : beau et grand, il est droit et fier de haut en bas. Mais sous la terre, ce sont ses racines croisées entre elles qui le rendent solide. Alors, ne décroche pas de tes racines. Elles sont qui tu es. Même si elles te semblent loin de toi, elles sont toujours là, à travers ta forêt. Le sang qui coule dans tes veines est ton sang préhistorique, celui qui t’enseigne qui tu es, d’où tu viens. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments