À vos marques, prêts? Potez!

À vos marques, prêts? Potez!
Journal Accès
Environnement

Chantal Rochette – Au Coin du jardin

Ça y est! Quel printemps! Du presque jamais vu! Alors on y va. On plante. En gardant bien entendu un œil sur la météo… Juste au cas. Et si on commençait par les pots. Dans le pire des cas on pourra les entrer à l’intérieur ou à tout le moins les glisser sous l’excédent de toit pour les protéger d’un gel qui tombe avec la rosée du matin.

 

Avez-vous pensé à ce que vous alliez mettre dans vos pots cette année? Êtes-vous du genre classique, ou au contraire vous aimez le changement, la nouveauté? Ton sur ton, deux couleurs ou multicolore? Et pourquoi pas un peu d’exotisme?

Personnellement j’aime les pots. Les pots pour les pots. J’aime les couleurs les formes, les glacis, les appliqués.

Si mon jardin est classique, je me laisse un peu plus aller dans les pots. Pas autant que Nathalie, horticultrice chez nous, mais tout de même un peu. Question de personnalité; la mienne et celle du pot. Bien sûr certains pots se prêtent à tout, et laissent carrément la vedette à l’arrangement qui s’y retrouve. Mais certains sont tellement beaux, qu’il faut y aller à l’inverse et agencer la plante au pot. Souvent quand le pot est une œuvre en soi, je reste sobre dans ce que j’y plante. Sobre veut dire pas trop de variétés et non pas, pas d’éclat. Et depuis plusieurs années, je n’hésite pas à avoir recours aux tropicales, voire celles qu’on appelle «plantes d’intérieur» pour réussir. Une immense fougère de maison, qu’à l’habitude on suspend, est souvent magnifique en pot, suffisamment haut, dans un coin un peu plus ombragé. Il se retrouve également toujours sur ma terrasse, soit un grand palmier, un bananier ou un laurier qui occupera un certain volume, lequel permet à l’œil de faire une pause, et donc nous calme, sans qu’on ne s’en aperçoive… Bien sûr on peut en habiller la base, mais pas trop non plus. Mettre beaucoup de couleur à la base d’un palmier par exemple attirera votre attention sur la base plutôt que sur l’arrangement dans un tout. Je préfère parfois ajouter simplement un autre pot, plus petit à côté, avec cette fois une touche éclatante de couleur allant avec le thème choisi pour l’ensemble de la terrasse.

J’utilise aussi de plus en plus les tropicales grimpantes dans les arrangements. Un topiaire de bougainvillier qui fleurira tout l’été, ou de mandevillier, ou même de lierre, donne une touche d’exotisme sans pareil.

J’ai aussi développé un faible pour les graminées annuelles. Les coloris de feuillage sont extraordinaires, et il s’en trouve de toutes les hauteurs et avec des ports plus intéressants les uns que les autres. Encore faut-il avoir des pots assez grands pour leur permettre de se développer à leur plein potentiel! Je me suis amusée l’année dernière et j’ai fait deux arrangements de graminées pour mon entrée, dans des demi-barils. La graminée principale choisie était la «Prince», une graminée annuelle (non rustique) de couleur pourpre, qui dans l’été peut atteindre deux mètres de hauteur. J’avais aussi complété avec des graminées plus petites, pourpre, du millet «Purple Majesty» et aussi un pennesitum «Fireworks» panaché avec un ton de rose. C’était franchement superbe, aucune fleur, sauf les épis des graminées. J’avais habillé la base, parce qu’un demi-baril est sans intérêt, avec une retombante, une ipomea, sans fleur. Mais l’agencement des couleurs de feuillage, des ports et hauteurs donnait un effet des plus réussis!

J’utiliserai encore cette année des graminées, c’est certain. Mais il y aura des fleurs aussi soyez sans crainte! Et vous, qu’y aura-t-il dans vos pots? Les serres sont pleines, alors: À vos marques…

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Environnement

X