Patience récompensée

Patience récompensée
Journal Accès
Environnement

À tous les printemps, sans exception, se retrouvent devant moi quelques clients déçus d’avoir oublié de planter des bulbes de tulipe, jacinthe, jonquille, ou crocus.

Chantal Rochette – AU COIN DU JARDIN

À tous les printemps, sans exception, se retrouvent devant moi des clients intrigués par la beauté de la fleur de l’ail décoratif, et déçus eux aussi, d’apprendre qu’ils devront patienter jusqu’à l’année prochaine pour avoir l’impressionnante floraison de l’ail décoratif dans leur jardin. Voilà pourquoi, je me dois de vous parler de printemps à l’automne. Les annuelles, on les achète, en fleurs règle générale, on choisit la couleur qui nous convient, on les plante, et le tour est joué. Elles fleuriront tout l’été. Là, sitôt plantées ou presque. Les vivaces demandent à peine plus de patience de nos jours, puisqu’on les achète bien matures, prêtes à fleurir dès la première saison. On a le «Je-le-veux-maintenant-tout-de-suite» pas mal fort… Pour les bulbes à floraison printanière, on doit les mettre en terre à l’automne pour avoir des fleurs au printemps, tout simplement parce que les bulbes ont besoin d’une période de froid. C’est leur cycle. Les planter au printemps, sauf s’ils ont été gardés au frigo (forcés), ne donnera aucun résultat. Planter des bulbes est donc un exercice tout indiqué pour aiguiser votre patience. Mais une fois le printemps venu, quelle récompense! Quelques conseils de plantation pour les bulbes. Ils ont besoin idéalement d’un sol meuble, profond et riche idéalement. Donc, là où vous souhaitez planter vos bulbes, assurez-vous de bien retourner la terre et aussi d’ajouter une dose de compost. Le pire ennemi du bulbe est une trop grande humidité, qui le fera pourrir. Un sol bien drainé est préférable. Et si pour quelque raison que ce soit vous achetez vos bulbes maintenant mais ne les planterez qu’en novembre, assurez-vous de garder vos bulbes dans un endroit frais mais sec. Pas de sac en plastique! Quand vous achetez vos bulbes, recherchez ceux qui sont fermes, exempts de moisissure et sans blessure. La grosseur des bulbes sera aussi un très bon indicatif de la production de fleurs, grosseur comme quantité le cas échéant, voire même de la longévité et du taux de succès. Évitez donc les 150 bulbes pour 9,99$; attirant comme aubaine j’en conviens, mais le résultat vous décevra. Pour les planter, il y a une règle d’or: la profondeur du trou. On plante les bulbes à un minimum de 3 fois la grosseur du bulbe. Donc évidemment, on plantera les bulbes de crocus qui sont plus petits moins profondément que ceux de tulipe, de jonquille. Mais vraiment c’est un minimum, on peut même les planter un peu plus creux. Et c’est une règle d’or pour plusieurs raisons. D’abord pour le gel, qui descend progressivement dans le sol, et aussi pour nos petits amis les écureuils… Ce n’est pas un secret, les écureuils adorent les bulbes de tulipe. Et oui, ils peuvent définitivement les déterrer. Ce qui fait que j’ai personnellement tendance à planter mes bulbes plus tard dans la saison (mi-novembre) que plus tôt, les écureuils étant particulièrement actifs en ce moment. Ils se paient d’ailleurs toute une partie de plaisir dans mon potager en ce moment! Mais les écureuils, par expérience, ne creusent pas très profondément dans la terre, alors plantez creux! Et tant qu’à y être dans votre trou, comme sur la surface de la terre, ajoutez un engrais qui agira également comme répulsif, parce que malodorant pour nos petits amis à belle queue. Je vous suggère le sang séché, ou le fumier de poule. Assez efficace. Surtout si vous avez planté à une bonne profondeur…. Je sais, ça frôle la répétition, mais c’est vraiment important! Et si on reste dans le sujet des écureuils, sachez aussi qu’ils n’aiment pas les bulbes de jonquille. Du tout. Vous pourriez alors mélanger tulipes et jonquilles pour être sûr de déjouer l’ennemi! Pour un bel effet, combien de bulbes planter ensemble? Beaucoup! Enfin si l’espace vous le permet. Souvent, on plantera des bulbes dans des trous du jardin destinés aux annuelles plus tard en saison. Alors la quantité dépend de l’espace, mais je dirais au bas mot, d’en mettre au moins 5 voire 9. Je préfère les talles d’une seule couleur, mais les mélanges sont aussi intéressants. Là c’est beaucoup plus une question de goût personnel et d’environnement! Le choix de bulbes est de nos jours vraiment impressionnant: bicolores, pétales frisées, genre pivoine, blanc, jaune, rose, rouge, mauve voire noir, il y en a pour tous les goûts. Vous devez regarder au moment de faire votre choix, la hauteur, et aussi la période de floraison; certains bulbes sont plus hâtifs que d’autres, donc fleuriront plus tôt en saison. Alors si comme moi, vous êtes parfois du genre impatient… d’avoir des fleurs au printemps (évidemment), les bulbes sont pour vous!

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Environnement

X