Éric Gonzalez : Le chef réputé s’épanouit dans les Laurentides

Par Ève Ménard
Éric Gonzalez : Le chef réputé s’épanouit dans les Laurentides
Éric Gonzalez est aux commandes du restaurant à l'hôtel StoneHaven Le Manoir depuis la mi-juillet. (Photo : Courtoisie)

Plus jeune, lorsqu’il revenait à la maison, Éric Gonzalez était toujours accueilli par la senteur de nouveaux plats et de tartes au four, alors que sa mère et sa grand-mère cuisinaient beaucoup. Ces souvenirs ont imprégné sa mémoire et fixé ses repères pour la suite. Aujourd’hui, il est un chef réputé qui détient 35 années d’expérience dans le domaine. Depuis la mi-juillet, il est aux commandes du restaurant à l’hôtel StoneHaven Le Manoir à Sainte-Agathe-des-Monts.

Cela fait maintenant 20 ans qu’Éric Gonzalez demeure au Québec pour y exercer son art. Lorsque la pandémie a frappé le milieu de la restauration, il était en poste à l’hôtel Saint-James qui demeure encore fermé à ce jour. « C’est quelque chose de terrible qui est arrivé pour une industrie absolu-ment magnifique. Nous sommes des gens qui travaillons avec des artisans, avec la nature, avec les produits. Il s’agit d’une longue chaîne puisque la vedette, ce n’est pas nécessairement le cuisinier, mais le produit avant tout. Et celui-ci provient soit d’éleveurs, de cueilleurs ou de producteurs et l’arrêt des activités a eu un impact destructeur sur toute cette chaîne », confie le chef cuisinier.

« J’adore la région, j’adore le StoneHaven »

Éric Gonzalez était déjà en lien avec StoneHaven Le Manoir puisqu’il était consultant en ce qui à trait notamment à la carte et au menu depuis leurs débuts. Ainsi, lorsque l’opportunité de prendre les commandes de la cuisine s’est présentée, la décision s’est avérée facile. « J’adore la région, j’adore le StoneHaven, c’est absolu-ment splendide. C’est un lieu magique. » Après plusieurs années à Montréal, le chef cuisinier retourne pour une seconde fois dans les Laurentides, lui qui avait auparavant travaillé comme chef exécutif au Casino de Tremblant. Il s’agit d’un emplacement qui apporte son lot de différences et d’avantages par rapport à la ville. « Nous sommes plus ressourcés. Il y a une réalité qui fait que la ville de Montréal, qui est absolument fantastique, ne pourra jamais accoter des lieux comme les Laurentides où nous sommes très près de la nature », indique le chef qui souligne aussi la valeur inestimable de cet environnement sur la créativité.

Exploiter le trésor du Québec et des Laurentides

Éric Gonzalez travaille toujours en priorisant les produits locaux et les rapports de proximité avec les producteurs de la région. « Nous travaillons conjointement pour qu’en bout de ligne, nous sublimons le produit qui est déjà fantastique et dans le but que la clientèle puisse comprendre et voir la richesse du trésor des Laurentides et du Québec. » Justement, il s’agit d’une approche s’inscrivant parfaitement dans la transformation nécessaire du milieu de la restauration, de concert avec la réalité actuelle et la conscience environnementale. « C’est certain que la restauration n’aura plus le même visage qu’avant », reconnait le chef cuisinier. D’ailleurs, jouissant d’un environnement favorable, StoneHaven Le Manoir aura un potager l’année prochaine, une réalité dont se réjouit Éric Gonzalez qui souhaite promouvoir l’autosuffisance.

Même après 35 années d’expérience, ce dernier conserve la même flamme qu’à ses débuts. « La passion, aimer les gens, c’est aussi simple que ça. Quand on le fait avec passion, on ne le considère pas comme un métier. Je me sens privilégié de pourvoir créer des émotions chez les gens. »

 

Photo : Courtoisie
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de