La loto Saint-Sau

La loto Saint-Sau
Josée Pilotte
Espace griffé

1639 votes.

Mille six cent trente neuf votes sur une population votante de 8454. Est-ce vraiment la voix du peuple qui a parlé lors de l’élection partielle pour le poste de conseiller de Saint-Sauveur dimanche dernier? Il semblerait que oui.

Voilà ce qui semble être notre «interprétation» de la démocratie. Sommes-nous vraiment étonnés du faible taux de participation? Pas vraiment.

 

Évidemment, on pourrait faire parler les chiffres. On pourrait additionner les votes pour le Parti Renouveau et pour le candidat indépendant Yvon Pelletier et déclarer qu’ils sont plus importants que ceux qu’a récolté Luc Leblanc. Est-ce à dire que plus de gens ont voté contre Luc Leblanc, ou encore contre le régime en place? L’inverse pourrait être vrai pour Yvon Pelletier: si on additionne les voix pour Luc Leblanc et Keith Kubeck, Pelletier mange une claque. Et que dire du vent de fraîcheur que proposait le Parti Renouveau? Il s’est éventé pas à peu près en ce mois de février. Oui!, on pourrait passer des heures à analyser les résultats, à chercher des coupables, mais les vrais responsables demeurent les électeurs, c’est à dire vous et nous!

 

Vox populi?

Vraiment?

Avec une année 2012 mouvementée pour l’administration Lagacé, on aurait pu s’attendre à un ras de marée pour cette élection aussi partielle soit-elle. Avec tous les commentaires entendus en séance publique ou lus sur notre site, un mouvement de contestation plus significatif n’aurait surpris personne. Mais comment expliquez-vous alors que seulement 18% de la population apte à voter s’est déplacée dimanche dernier pour faire sonner la démocratie?

Alors si on continue de faire l’analyse des chiffres, on pourrait en conclure que 82% de la population est soit satisfaite de l’équipe en place ou se fout carrément de l’avenir de notre communauté.

 

Chacun sa job

Commençons par les candidats: Pensez-vous qu’ils y sont allés pour la gloire? Avez-vous vu l’ambiance qui règne depuis deux ans au conseil de ville? Saluons au moins le courage de leurs convictions, qu’on soit d’accord ou pas avec leur vision.

Parlons de nous maintenant les médias (nous, mettons): Ça fait combien d’années qu’on commente des dossiers chauds, qu’on soulève des débats, qu’on alimente l’opinion publique, qu’on offre un espace d’expression dans nos pages, sur notre site, afin qu’on devienne tous des citoyens plus responsables, plus conscients pour qu’on prenne en charge notre avenir? Est-on vraiment des idéalistes à ce point-là, de vouloir améliorer notre sort?!  Vit-on sur la même Planète?! Ça vous prend quoi de plus pour aller voter, coudon?!

 

 Parlons maintenant de vous: On prend pour acquis que la démocratie roule toute seule. Peut-être parce qu’on prend la démocratie pour acquis?!

 

82% de non votants, on devrait avoir honte. En ces ères de commission Charbonneau, d’allégations, de suspicions, de sous-

entendus, pendant qu’on «blaste» la classe politique, on oublie nos devoirs les plus élémentaires: celui d’aller voter, celui de participer à la démocratie. On ne peut pas être outré de la situation et rester assis dans son salon, les deux fesses sur son divan. On ne peut pas crier au scandale et rester les bras croisés à ne rien faire.

 

Il y avait trois candidats pour un poste. À lire les commentaires de certains de nos lecteurs, il y a des partisans déçus. Moi je vous dirais qu’au bout du compte, avec un si faible taux de participation, la grande perdante dans tout ça reste la démocratie.

 

J’entends déjà quelques-uns parmi vous me dire:

– «Hey la grande, calme-toé le pompon, c’est juste une partielle…»

 

Ouais, c’est en plein ça que je disais!

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Espace griffé

  • Étoiles filantes

    Espacegriffé par JOSÉE PILOTTE   L’été, c’est fait pour «glander», ici ou ailleurs, mais surtout avec un...

  • La nostalgie a une odeur

    Il paraît que nous avons tous une mémoire des odeurs. La simple émanation d’une odeur, telle que...

  • Les Laurentides dont je rêve

    Quand la Ville de Sainte-Adèle m’a demandé d’être une «sorte de porte-parole» de sa soirée d’information, au...

  • Ô secours Môman!

    Je ne peux pas vous expliquer ma joie d’avoir enfourché mon vélo après le boulot  la semaine...

X