Espresso Sports : La saison débute en force pour le vélo

Marie-Catherine Goudreau
Espresso Sports : La saison débute en force pour le vélo
Les employés d’Espresso Sport sont au rendez-vous, mais à distance. (Photo : Courtoisie)

Espresso Sports, magasins de vélos à Saint-Sauveur et Sainte-Adèle, est une des entreprises qui est sortie plutôt gagnante de la pandémie, en raison du fort engouement pour le plein air et le vélo.

 

Benoit Simard, propriétaire des magasins, se dit privilégié d’avoir vu ses ventes augmenter depuis le début la crise, toutefois il y a encore plusieurs défis à relever. En effet, avec les règles de distanciation physique, il ne peut pas donner le service qu’il offre habituellement : avec un maximum de trois employés par étage qui peuvent aider une personne à la fois, il devient difficile de gérer l’afflux de personnes. Ce type de commerce demande un consultation et une attention particulière pour chaque client qui souhaite recevoir les conseils d’un employé, qui se voit obligé de donner un service plus rapide et efficace vu les files d’attente qui s’allongent à l’extérieur.

Moins d’employés, plus de clients

Le propriétaire affirme que le manque d’employés n’est pas un problème, puisqu’au contraire il aimerait avoir plus d’employés sur le plancher, mais c’est physiquement impossible en raison de la distanciation sociale. Ils avaient par ailleurs décidé de rester fermer les dimanches pour donner une pause aux employés, mais ils ont changé leur position, notamment puisque le magasin situé sur le sentier Le P’tit Train du Nord commencera bientôt la location de vélos. La demande est donc là le dimanche, comme tous les autres journées de la semaine, affirme-t-il.

Forte hausse des ventes

En ce qui a trait aux ventes, Benoît Simard affirme qu’ils connaissent actuellement une augmentation importante en comparaison à l’année dernière. Selon lui, les clients qui achètent normalement leurs vélos au début des vacances, se sont plutôt rués dès le début de la pandémie, étant donné que plusieurs avaient plus de temps pour pratiquer le sport. En conséquent, ils ont vendu beaucoup d’équipements, mais en très peu de temps. « En un seul mois, nous avons vendu l’équivalent de ce que nous vendons en 3 mois », ce qui représente une hausse considérable. Il est certain qu’avec toutes ces ventes, les fournisseurs peinent à fournir l’inventaire des magasins. Ils ont donc un peu moins de choix et de grandeurs, sans pourtant éprouver un manque important dans l’équipement.

Leurs attentes pour l’été

Pour la saison estivale, le propriétaire souhaite que l’achat de vélos se poursuive et que les clients continuent à être au rendez-vous, mais il croit que ce sera un bon moment pour effectuer un suivi avec eux. Comme les employés ont dû en quelque sorte accélérer leur service avec les clients pour être en mesure de répondre à la demande, il souhaite que ce suivi se fasse au cours de l’été, où ils auront peut-être plus de temps à accorder. En attendant, les magasins continuent d’offrir des services d’entretien, de réparation et de location.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments