Expérience Asteria

Par Ève Ménard
Expérience Asteria

Faire découvrir des artistes québécois à travers la réalité virtuelle

Faute de pouvoir accueillir des élèves dans leur salle de spectacle présentement en rénovation, le Théâtre Le Patriote a choisi d’aller directement dans les écoles pour offrir aux jeunes un voyage musical en réalité virtuelle augmentée.

Il s’agit de l’expérience Asteria, créée durant la pandémie par Noisy Head Studio, le Studio La Fougue et La maison fauve. Elle permet au spectateur de plonger dans une expérience hybride entre l’écoute de la musique et l’exploration d’un mode propre à chaque artiste par l’entremise du casque de réalité virtuelle. Pour le moment, Olivia Fontaine-Labrecque, coordonnatrice du Patriote, a donné l’atelier à l’école Sacré-Cœur, ainsi qu’à la Polyvalente des Monts. À la fin du mois de mai, elle se rendra à l’école Augustin-Norbert-Morin, puis au début du mois de juin, à Curé-Mercure.

Le déroulement des séances va comme suit : d’entrée de jeu, Olivia présente une vidéo d’introduction qui explique la naissance du projet et la manière dont il a été créé. Ensuite, les jeunes accèdent à cinq expériences bien distinctes, soit celles de Vincent Vallières, Dominique Fils-Aimé, Daniel Bélanger, Alexandra Stréliski et Fouki. Au terme de l’atelier, la coordonnatrice du Patriote a aussi lancé un défi aux élèves. Ceux-ci peuvent écrire un court scénario de réalité virtuelle augmentée à lui faire parvenir d’ici le début du mois de juin. Olivia choisira un gagnant par école qui se méritera une paire de billets au Patriote pour le spectacle de son choix.

« Les jeunes capotaient »

Qu’en est-il de la réception des jeunes? « C’est vraiment unanime. Tous les jeunes ont adoré l’expérience », se réjouit avec enthousiasme Olivia Fontaine-Labrecque. Cette dernière nous donne un aperçu de l’expérience, en prenant l’exemple de Fouki : les élèves se retrouvent dans une pièce avec l’artiste. Fouki leur parle de son processus de création pendant qu’il cuisine un gâteau. Puis, il leur propose d’aller chercher des ananas et des mangues dans son potager, en référence à sa chanson « Ananas Mango ». Lorsqu’il ouvre la porte, les jeunes plongent alors dans son univers complètement éclaté. « On part comme si on était dans un vidéoclip et on vole sur le dos d’un flamand rose. Les jeunes capotaient! », affirme la coordonnatrice. Un enseignant lui a même confié que ça faisait longtemps qu’il n’avait pas vu les jeunes aussi heureux.

Rendre accessible la culture québécoise

Et le plus beau dans tout ça, c’est qu’en plus de faire vivre un moment de divertissement aux élèves, on leur fait aussi découvrir des artistes québécois. En effet, les élèves plongent dans cinq univers complètements distincts qui les familiarisent avec différentes branches de la culture québécoise. « À chaque jour, j’ai rempli ma mission. C’était de rendre accessible du contenu québécois à travers un médium super intéressant. Nous avons vraiment joint l’utile à l’agréable. »

En effet, on utilise un médium qui pique la curiosité des élèves et à travers duquel on peut tirer des apprentissages. Pourquoi ne pas utiliser cet outil pour faire connaître d’autres pans de notre culture? Olivia Fontaine-Labrecque croit bien que ça pourrait se faire. « Ce projet-là peut s’adapter à tous les sujets que l’on voudrait pro-pulser auprès des jeunes. »

Réservez votre expérience au Théâtre Gilles-Vigneault

Le Théâtre Gilles-Vigneault offre l’expérience Asteria au grand public. Quatre plages horaires par jour (11h; 12h30; 14h; 15h30) sont offertes pour sept dates différentes :

• Jeudi 3 juin

• Vendredi 4 juin

• Jeudi 10 juin

• Vendredi 11 juin

• Jeudi 17 juin

• Vendredi 18 juin

• Vendredi 25 juin

Pour plus d’informations theatregillesvigneault.com

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments