FASS : Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Métropolitain au coeur du Festival

Par Marie-Catherine Goudreau
FASS : Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Métropolitain au coeur du Festival
Yannick Nézet-Séguin, chef et directeur de l’Orchestre Métropolitain. (Photo : Festival des Arts de Saint-Sauveur)

Le festival des Arts de Saint-Sauveur a dévoilé le 14 mai dernier sa programmation pour sa 29e édition qui sera pour cette année, en version digitale.

 

Une solitude partagée est un projet sur lequel a travaillé le directeur artistique, Guillaume Côté, durant les dernières semaines pour permettre aux gens de profiter d’un festival malgré la situation exceptionnelle dans laquelle nous vivons.

« 20 artistes, 20 créations, à une seule voix »

Cette édition est le résultat d’une collaboration entre Guillaume Côté, Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Métropolitain. De juillet à septembre, le Festival présentera, sous forme numérique, chaque dimanche 10 solos conçus par 10 différents chorégraphes sur des musiques de 10 compositeurs du Québec.

« 20 artistes, 20 créations, une seule voix » est une initiative créée avec la collaboration du chef et directeur de l’Orchestre Métropolitain, avec qui le Festival entretient une fidèle relation depuis plusieurs années. C’est avec la participation des musiciens de l’Orchestre que le festival pourra jumeler les compositeurs aux chorégraphes. Concrètement, le festival propose une formule renouvelée où il sera possible de regarder les performances de danseurs sous la musique d’un compositeur, celle-ci sera interprétée par un musicien de l’Orchestre Métropolitain.

Programmation

Voici quelques artistes qu’il sera possible d’apprécier durant l’été : Daina Ashbee sur une composition d’Alejandra Odgers interprétée par la flûtiste et piccoliste Caroline Séguin, Marie Chouinard, sur une composition de Louis Dufort interprétée par le percussionniste Alexandre Lavoie, Guillaume Côté avec Yannick Nézet-Séguin au piano sur une composition d’Éric Champagne, Anne Plamondon sur une composition de Cléo Palacio-Quintin interprétée par le tromboniste Patrice Richer et Crazy Smooth sur une composition Marc Hyland interprétée par le
clarinettiste Simon Aldrich.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de