Femmessor dévoile les 100 entrepreneures qui changent le monde

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Femmessor dévoile les 100 entrepreneures qui changent le monde
Claudine Labelle, de la firme Fillactive de Sainte-Adèle. (Photo : Courtoisie)

Claudine Labelle, de la firme Fillactive, de Sainte-Adèle, figure parmi les 100 entrepreneures qui font partie de la campagne « La force de l’impact », de l’organisme Femmessor.

Cette toute nouvelle campagne offrira un rayonnement sans précédent, à 100 femmes issues de tous les horizons et provenant des 4 coins du Québec, qui ont une influence positive sur notre société, et dont l’entreprise répond à au moins un des 17 objectifs de développement durable fixés par l’ONU pour créer un monde meilleur.

« Je suis très touchée qu’on reconnaisse la qualité de notre travail. Nous sommes témoins du changement que nous apportons aux filles de nos écoles. Figurer parmi les 100 meilleures est une belle tape dans le dos pour m’encourager », a souligné Mme Labelle.

Fondée en 2007, l’entreprise Fillactive vient en aide aux adolescentes des écoles secondaires, en les faisant bouger.

« Notre programme représente un bel effort, un effet de levier pour les filles. Car sans activité physique, une sur deux abandonne le sport avant la puberté. On fait bouger toutes les filles, pour qu’elles aient du plaisir à le faire. Il n’y a aucun élément compétitif dans nos activités », a-t-elle ajouté.

« Depuis 2007, nous avons fait bouger plus de 200 000 filles en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec. Localement, nous avons des ambassadrices dans les écoles A.-N. Morin, Curé Mercure, à la Polyvalente des Monts, ainsi qu’au Collège Laurentien. Nous avons même reçu un prix de reconnaissance du Comité international olympique (CIO), ainsi qu’une médaille de la Gouverneure du Canada. »

Meneur de changement

Femmessor, quant à elle, se positionne comme un organisme d’inspiration à la relève féminine. « Avec cette campagne, nous voulons mettre de l’avant des entrepreneures d’exception, qui contribuent à la création d’un monde meilleur, mais aussi créer un vaste mouvement, afin d’inspirer d’autres entrepreneures à passer à l’action. Par le biais de cette campagne, Femmessor se positionne non seulement comme une organisation de soutien à l’entrepreneuriat féminin, mais aussi comme leader de changement dans le Québec de demain, en prônant un nouveau modèle économique plus résilient et plus respectueux des humains et de l’environnement », a mentionné Mme Sévrine Labelle, présidente-directrice-générale de Femmessor.

Présidé par nulle autre que Mme Danièle Henkel, les membres du jury ont eu la tâche difficile d’identifier les entrepreneures de la campagne, parmi les 392 candidatures reçues.

Femmessor a mobilisé un jury composé de 18 personnes, aux expertises variées : des entrepreneures, des professionnel(le)s du développement économique, des spécia-listes en communication et en relations publiques, ainsi que des expert(e)s du domaine du développement et du financement durable.

« J’ai été ravie de voir autant d’entrepreneures pleinement engagées dans l’atteinte des objectifs de développement durable. Je suis fière de faire partie de cette campagne, qui permet de donner une voix et mettre sous les projecteurs des femmes de tête, qui ont à cœur un monde meilleur. J’en profite pour remercier les membres du jury, qui ont fait un travail remarquable et surtout, féliciter toutes les entrepreneures qui ont déposé leur candidature », a ajouté Mme Danièle Henkel, présidente du jury de la campagne.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments