Feu de circulation sur la 364 : Le MTQ dit non

Par Journal Accès
Feu de circulation sur la 364 : Le MTQ dit non

ACCÈS – Malgré les 1 400 signataires qui réclamaient un feu de circulation sur la 364 à la hauteur du chemin Jean-Adam, le Ministère des Transports dit non à la proposition qui rallie citoyens, commerçants et municipalités.

Dans une lettre envoyée le 12 novembre dernier au citoyen sauverois Jean-Eric Filion, un des instigateurs du mouvement, on apprend que l’implantation d’un feu de circulation est « encadrée par la norme 8.5 (Tome V – chapitre 8) et doit respecter au moins un des sept critères relevant du débit des véhicules et de la sécurité », ce qui n’est pas le cas. En clair, le ministère juge qu’il n’y a pas assez de circulation, ni eu assez d’accidents (12 en cinq ans) pour justifier une réponse favorable.

Municipalités unies et appuis massifs

On se rappellera que M. Jacques Gariépy, le maire de Saint-Sauveur, avait plaidé la cause auprès des gens du Ministère des Transports du Québec, sans jamais toutefois obtenir d’engagement. En juillet dernier, il déclarait au journal Accès : « Je les ai rencontrés, on s’est écrit puis nous avons envoyé une pétition. Ils nous ont alors garanti qu’ils rouvriraient le dossier, qu’ils l’étudieraient à nouveau pour voir si un feu de circulation ou un carrefour giratoire pouvait s’appliquer pour ralentir la circulation. »
Dans le dossier de pétition envoyé au ministère, notons que la ville de Saint-Sauveur et deux autres municipalités – Morin-Heights et Wentworth-Nord – avaient adopté des résolutions appuyant la requête demandant au Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports d’installer un feu de circulation à l’intersection du chemin Jean-Adam (route 364) et de la côte Saint-Gabriel Ouest.
Lors de la dernière campagne, les principaux candidats aux élections, dont Naömie Goyette, Paul St-Pierre Plamondon et Bernard Bigras-Denis s’étaient aussi déplacés pour venir constater que la route 364, surtout à l’intersection chemin Jean-Adam et côte St-Gabriel, était effectivement problématique.

La suite

Dans sa lettre du 12 novembre, M. Claude Thibault, le directeur général au Ministère des Transports pour la région Laurentides-Lanaudière, reconnaissait néanmoins l’existence des préoccupations soulevées par la ville et les citoyens, et prévoyait une rencontre le 23 novembre. Au moment de mettre sous presse, nous n’avons pu obtenir de compte rendu de cette rencontre.

Circulation intense sur la route 364

Affirmations citoyennes en rafale
  • Bruit sans précédent justifiant selon certains la construction d’un mur anti-son sur au moins 1 kilomètre : 65 dB seraient atteints du côté nord et entre 61 et 63 dB du côté sud, en raison de la dénivellation de la route.
  • Nécessité d’installer un feu de circulation ou un carrefour giratoire pour ralentir la circulation.
  • Pertes financières pour les propriétaires, évaluées à au moins 60 000 $ par maison : obstacle majeur à la vente et à la location.
  • 2 460 véhicules ont été recensés un samedi soir de 2018 entre 20 h 15 et 21 h 15, hors période touristique.
  • 52 policiers de la SQ, 50 véhicules des travaux publics et des pompiers empruntent régulièrement cette route.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Laurent bourgeois Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Laurent bourgeois
Invité
Laurent bourgeois

Ça prends des morts pour faire adopter un simple feu de circulation qui aurait dû faire partie du décors depuis la naissance de cette route 364? Un carrefour giratoire serait à mon humble avis la meilleure solution mais par commun bon sens, la vie n’a pas de prix !!!