Financement des arts, nouvelles avenues

Par Journal Accès
Financement des arts, nouvelles avenues

Conseil de la culture des Laurentides

Nombreux sont ceux qui ne savent plus par où commencer pour financer des projets artistiques ou culturels. Il arrive souvent qu’après avoir mis plusieurs heures pour compléter une demande de subvention, plusieurs se voient refuser le financement tant convoité. Aller chercher des commandites? Y a t-il d’autres avenues possibles pour faire financer des projets artistiques et culturels?

 

Deux étapes importantes en matière de financement

Pour faire financer ses projets artistiques et culturels, il faut:

 

1) Comprendre le modèle philanthropique québécois

 

Selon Statistique Canada, en 2010, 85% des Québécois ont fait un don comparativement à 84% des Canadiens, tous secteurs confondus. Le don moyen annuel des Québécois est de 208$ alors que celui des autres Canadiens est de 446$. Seulement 3% des dons des Québécois vont aux arts et à la culture.

Au total, le ministère des Finances du Québec estime que la culture reçoit annuellement 45 millions de dollars en don des particuliers et des entreprises.

 

2)  S’informer sur les mesures fiscales en vigueur

 

Saviez-vous que 100% des abonnements d’opéra, musique classique, jazz, chanson, danse, théâtre, variétés et musées sont déductibles d’impôts pour les entreprises?

Saviez-vous qu’une entreprise qui acquiert une œuvre d’art pour son lieu de travail peut amortir 33 1/3 de son investissement par année pendant 3 ans?

Connaissez-vous le programme Mécénat Placement Culture?

Des mesures fiscales?

Selon Nathalie Courville, formatrice ainsi que présidente et directrice générale chez Courville communications & marketing, il est d’ailleurs d’actualité de parler de mesures fiscales. «Au printemps dernier, un comité de gens d’affaires, présidé par Pierre Bourgie a remis un rapport au gouvernement Marois qui propose de nouvelles mesures visant à accroître d’au moins 50% le financement privé de la culture», avance-t-elle. Parmi les mesures proposées, il y a notamment la création de l’organisme PARTenaires qui agirait comme point de référence pour toutes les questions arts-affaires afin de fournir aux organismes culturels les outils, les ressources et l’expertise pour générer des dons privés. De nouveaux incitatifs fiscaux devraient aussi voir le jour d’ici peu pour encourager les nouveaux donateurs et les grands donateurs.

 

Fait intéressant, le rapport mettait également en lumière les nouvelles formes de financement participatif telles que le crowdfunding. «Ce nouveau modèle, qui permet de puiser des fonds de façon originale dans la communauté immédiate de l’artiste ou de l’organisme culturel, sera bientôt reconnu et encouragé par le gouvernement. Voilà bien là un outil à comprendre et à adopter pour tous les artistes et organismes culturels qui désirent rester maîtres de leur financement et de leur destinée!», conclut Mme Courville.

 

Si vous êtes artistes professionnels, de la relève professionnelle ou travailleurs culturels et que vous souhaitez explorer l’une de ces nouvelles avenues de financement, une courte formation d’introduction est offerte par le Conseil de la culture des Laurentides (CCL) le 22 janvier 2014, de 10h à 13h avec Nathalie Courville.

 

Pour informations:

www.culturelaurentides.com/formation ou Manon Mercier, coordonnatrice à la formation continue au CCL au 450-432-2425 poste 104

ou formation@culturelaurentides.com.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de