La Fondation médicale fait l’acquisition de la Clinique médicale de Sainte-Adèle

Par Journal Accès
La Fondation médicale fait l’acquisition de la Clinique médicale de Sainte-Adèle

C’est maintenant officiel, la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut a fait l’acquisition de la Clinique médicale de Sainte-Adèle. Une nouvelle importante dans le monde médical.

« Ça faisait deux ans qu’on y pensait et il fallait passer à l’action sinon la clinique aurait fermé dans 1 ½ an, souligne le directeur général de la Fondation médicale, Daniel Desjardins. Il n’y avait plus de relais principalement parce que les médecins veulent faire de la médecine et non de la gestion. Quinze mille patients se seraient retrouvés orphelins. Pour nous, c’était inacceptable ».

Ouverture d’esprit et collaboration

Ce projet sera mené de concert avec les médecins-propriétaires de la clinique. « Ce projet aurait été impensable à réaliser sans l’ouverture d’esprit des propriétaires de la Clinique médicale de Sainte-Adèle, mentionne le président de la Fondation médicale, Michel Rochon. Cela correspond à notre mission qui est d’assurer des services de proximité dans tous les secteurs que nous desservons ».

Le docteur Alain Ouimet qui prendra sa retraite en octobre, pratique de puis 42 ans, et avait lui-même acheté le terrain de la clinique. Il a été un important leader dans les négociations.

Une première au Québec

Ce n’est pas la première fois qu’une fondation achète une clinique médicale, mais c’est la première fois au Québec qu’une fondation s’implique dans la gestion d’une clinique médicale.

Il y aura peu ou pas de changements au cours des prochain mois. La transition se fera sur une année avec le docteur André St-Pierre. « Il faut rappeler que tous les dons et profits faits à la clinique seront réinvestis dans la clinique, ajoute M. Desjardins. Nous sommes conscient que pour attirer des médecins, il faut de l’équipement. Notre objectif est de faire de la Clinique médicale de Sainte-Adèle un Groupe de médecine familiale (GMF). »

Daniel Desjardins rappelle que la clinique médicale de Sainte-Adèle couvrait tout le territoire des Pays-d’en-Haut et parle d’un projet par la communauté, pour la communauté. « Inspiré par le modèle de GMF de Saint-Donat, nous voulons impliquer les employés et les médecins, et travailler en partenariat entre autres avec le CISSS », ajoute M. Desjardins.

M. Desjardins et son équipe espèrent pouvoir compter sur le député local pour démontrer les besoins de médecins.

« On veut pouvoir offrir ainsi des consultations sans rendez-vous le soir et les fins de semaine », précise M. Rochon.

Tous les emplois seront conservés. Le plus important pour la Fondation médicale est de maintenir et d’améliorer le service de santé dans les Pays-d’en-Haut.

Info : www.fondationmedicale.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de