Francis St-Louis, la révélation du camp

Photo de Michel Bureau
Par Michel Bureau
Francis St-Louis, la révélation du camp

Panthères de Saint-Jérôme

Le jérômien de 17 ans Francis St-Louis, un joueur de petit gabarit, a fait écarquiller bien des yeux au camp d’entraînement des Panthères. Explosif, il deviendra rapidement un des favoris des partisans des Panthères. Une fois de plus cette année, les Panthères visent les grands honneurs. D’ailleurs, au cours des dix dernières saisons, ils ont conservé le meilleur ratio de victoires dans la ligue junior AAA avec le

Collège Français de Longueuil. 

Les Panthères entreprendront une 24 e saison, une dixième sous la férule de Bill Hattem, lors du challenge qui réunira toutes les équipes du circuit Morency. Il y aura des matchs à 10h, 13h et 16h, le 31 août et 1er septembre, sous un même toit à l’aréna Melançon. Une belle vitrine, une belle opportunité pour les joueurs de susciter de l’intérêt auprès des nombreux dépisteurs qui seront sur place, de collèges américains notamment.

 

Jocelyn Chevrier ne tarit pas d’éloges envers les joueurs dans le junior AAA. «La plus grosse différence entre le Junior Majeur et le Junior AAA, hormis le nombre de joueurs de 20 ans, c’est au niveau des gardiens de but, explique le directeur du marketing chez les Panthères de Saint-Jérôme. Vous savez, il y a près de 200 joueurs ayant déjà joué dans le Junior AAA ou l’équivalent au Canada, qui ont évolué dans la Ligue Nationale dont notamment: David Perron (les Blues de Saint-Louis), Patrick

Lalime (Les Sénateurs d’Ottawa), Alex Burrows (les Canucks de Vancouver), Martin St-Louis (Le Lightning de Tampa Bay). Nous comptons dans notre alignement, Benjamin Laliberté, qui fut un choix de première ronde dans la LHJMQ (Ligue de hockey junior majeur du Québec).»

 

De plus, M. Chevrier se dit un ardent défenseur du style de hockey plus ouvert pratiqué dans le Junior AAA.

 

Un bon encadrement

Les joueurs sont aussi bien encadrés. Ils ne sont pas laissés pour compte après leur stage chez les juniors. «Nous aidons les joueurs dans leurs démarches pour s’inscrire dans les collèges américains, poursuit Jocelyn Chevrier. Nous avons un professeur attitré à l’équipe. Tout récemment, un de nos anciens joueurs, Olivier Daoust, s’est joint  à l’UQTR (Université du Québec à Trois-Rivières).»

 

Samuel Aquin avec les Panthères

Tel que mentionné dans le Journal, Samuel Aquin poursuivra sa carrière avec les Panthères de Saint-Jérôme, après avoir été retranché comme joueur de 20 ans au camp d’entraînement des Cataractes de Shawinigan. Aquin qui a aussi porté les couleurs de L’Armada de Blainville-Boisbriand, pourrait relancer sa carrière avec les Panthères. On lui en donnera assurément l’occasion. Il portera le 55.

 

Au camp, Guillaume Gélinas (le fils de Luc Gélinas du réseau RDS) s’impose comme un pilier de la brigade défensive des Panthères. Gélinas en est à sa deuxième saison. L’an dernier, il a compté 7 buts et obtenu 29 passes pour 36 points.

Les attentes sont élevées à Saint-

Jérôme, mais le retour d’une dizaine de joueurs de l’édition de l’an dernier, et l’arrivée de Aquin laisse entrevoir de belles choses pour les Panthères en cette année de la Coupe Fred Paige. La saison se met donc en branle officiellement ce weekend. Les Panthères affronteront  Granby dimanche à 13h. Le match d’ouverture officiel pour les partisans aura lieu le 6 septembre contre les coriaces Cobras de Terrebonne. On a prévu un talegate party pour les partisans.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de