Le cycliste François Doyon couronné athlète masculin de l’année chez les maîtres

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Le cycliste François Doyon couronné athlète masculin de l’année chez les maîtres
(Photo : Aurélien Morel)

Les prouesses du cycliste jérômien François Doyon ont été consacrées, alors qu’il a été proclamé athlète masculin de l’année chez les Maîtres, lors du gala virtuel du Mérite cycliste québécois 2020.

Membre de la formation Scott Rackultra, François Doyon a particulièrement brillé lors des Championnats québécois élites de cyclisme sur route, qui se tenaient à Baie-Comeau, du 5 au 7 septembre dernier.

Il s’est assuré de la victoire lors de l’épreuve reine, la course sur route, après s’être échappé avec un autre coureur, sur plus de 70 kilomètres, avant de conclure au sprint. Il a récidivé avec un second titre québécois, en remportant au sprint l’épreuve de critérium, le lendemain.

« La Fédération a considéré ma victoire sur route pour ce titre prestigieux. Ce fut une épreuve d’attaques et de contre-attaques. Après un tour, Luc Cléricy (équipe cycle Régis) et moi sommes partis en échappée. Nous avons dominé 7 tours sur 8. À la mi-course, nous disposions d’une avance de 2m 43sec, ce qui est énorme. Je suis fier de mon doublé et du titre », a analysé l’athlète.

Critères serrés

Membre du comité de sélection, le vétéran Louis Barbeau, ex-chef de mission du Canada aux Jeux paralympiques de 2004 à Athènes, a expliqué que plusieurs facteurs ont été analysés, dont les résultats et le comportement, pour l’attribution du titre d’athlète masculin de l’année chez les Maîtres, toutes catégories confondues.

« Ce fut une très belle surprise. Mes pensées vont à nos mentors et à mes jeunes. J’essaie de laisser transpirer le message de toujours travailler fort. C’est aussi ce que j’enseigne à mon fils Ulric, 15 ans, qui étudie au programme sport-études, en vélo de montagne, à la Polyvalente de Saint-Jérôme. L’énergie et surtout la patience mènent au succès. Je le rappelle souvent aux ados. Ils possèdent de l’énergie à revendre », a-t-il observé.

Entraîneur des Pays-d’en-Haut

À 47 ans, François Doyon compétitionne dans la catégorie des 45 à 54 ans.

« Je pratique le cyclisme depuis 25 ans, en plus de faire des courses. Nous entraînons 200 jeunes des Pays-d’en-Haut, en vélo de montagne. On se transmet mutuellement notre énergie pour progresser. »

« De plus, depuis trois ans, nous avons aussi lancé et structuré l’équipe PG (Plaisirs gastronomiques), qui regroupe une cinquantaine d’athlètes de haut niveau, de la catégorie des cadets en montant. La talentueuse Julianne Sarrazin est issue de ce programme. Nous nous entraînons dans des sentiers variés des Laurentides, dont Saint-Hippolyte (parc Roger Cabana) et Tremblant, bien que notre port d’attache soit situé à Morin-Heights.»

Congrès virtuel

En raison de la pandémie liée à la COVID-19, la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) ne pouvait tenir son congrès annuel en personne, comme ce fut le cas par les années antérieures. Dans cette optique, la cérémonie du Mérite cycliste québécois 2020, un événement annuel qui vise à souligner l’implication et les performances des acteurs du milieu cycliste québécois, ne pouvait avoir lieu en présence.

La FQSC a donc trouvé le moyen de souligner ses récipiendaires, à l’aide d’une formule virtuelle échelonnée sur quatre jours. Du 9 au 12 novembre, les 44 récipiendaires des différentes catégories en vedette ont été dévoilés sur différentes plateformes, incluant Facebook, Instagram, YouTube et le site internet de la FQSC.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments