François Legault propose d’encadrer les voyageurs

France Poirier
François Legault propose d’encadrer les voyageurs
(Photo : Emilie Nadeau )

En point de presse, jeudi après-midi, le premier ministre a réitéré sa demande à Justin Trudeau d’interdire les voyages internationaux non essentiels ou d’encadrer les quarantaines.

« Si monsieur Trudeau ne veut pas interdire les voyages non essentiels, nous lui suggérons de faire comme en Nouvelle-Zélande et d’obliger tous ceux qui reviennent de voyage de faire une quarantaine dans un hôtel à leurs frais qui serait supervisée », a soulevé le premier ministre Legault.

« Je ne pense pas devoir expliquer ce qui s’est passé au retour du congé scolaire l’an dernier », a-t-il ajouté en faisant référence aux voyageurs par qui est entré le virus.

Le couvre-feu fonctionne

Depuis une dizaine de jours, le nombre de cas est à la baisse, en bas de 2 000 cas par jour.  « C’est une bonne nouvelle. On voit que le couvre-feu, ça fonctionne. Parce que les gens ont moins de contacts. On peut penser que le nombre d’hospitalisations va diminuer dans quelques semaines, mais il ne faut pas relâcher. Actuellement, on compte plus de 1 400 hospitalisations, dont 1 100, dans la région de Montréal et Laval. On doit encore faire du délestage et diminuer nos listes d’attente. » En ce qui a trait au travail des policiers, monsieur Legault a tenu à les remercier. « Avec le couvre-feu, c’est plus difficile pour les gens de justifier des rencontres après 20 h. »

Itinérance

« Quant au débat sur l’itinérance, je vais vous dire que j’ai été touché par le décès de monsieur André. Il n’est pas normal dans une société riche comme la nôtre qu’une personne décède dans une toilette chimique. Ça nous interpelle tous. Les policiers connaissent très bien la réalité des itinérants, et ils ne s’amusent pas à donner des contraventions aux itinérants pour rien. Leur objectif est de tout faire pour les amener au chaud. Ils ne veulent pas tous. J’ai un devoir pour trouver un équilibre pour permettre aux policiers d’appliquer les mesures comme le couvre-feu qui sauvent des vies et vont nous permettre de sauver notre système de santé. »

Il a souligné que son gouvernement a annoncé des places d’hébergement, on a commencé à vacciner les personnes itinérantes. « Nous faisons tout ce qui est possible pour les aider. Il est malheureux de voir certaines personnes tenter de nous diviser. On veut tous aider les itinérants, c’est complexe. Ce n’est pas le temps de se diviser, c’est le temps de travailler ensemble. »

Vaccination des CHSLD complétée

Dans le cas des CHSLD, la vaccination est complétée pour la première dose. « On surveille le nombre d’hospitalisations qui est encore trop élevé pour que l’on puisse arrêter de faire du délestage et diminuer nos listes d’attente. Tant que ce nombre sera élevé, on ne peut pas penser tout rouvrir et permettre des contacts. Évitez les contacts avec les personnes de 65 ans et plus. Ils représentent 80 % des hospitalisations et 95 % des décès. Pensez au personnel du milieu de la santé qui est épuisé. Ça fait onze mois que le personnel est au front. Avant de tricher, pensez à ces personnes. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments