Françoise David s’adresse aux femmes de la région

Par Nathalie Deraspe

À deux jours de la Journée de la Femme, le Café Politique de Québec Solidaire du comté de Bertrand, avait comme invitée Françoise David. La co-porte-parole du seul parti ouvertement féministe était la personne toute indiquée pour discuter de l’importance de la place des femmes en politique.

Jeudi soir dernier, le Café Vert Santé de Sainte-Agathe était bondé d’une trentaine de militantes et curieuses venues écouter l’ex-présidente de la Fédération des femmes du Québec. Quelques rares hommes figuraient parmi cette foule homogène, dont un jeune adulte récemment converti à la chose politique.

Après avoir dressé un historique de la situation (les femmes sont en politique depuis moins d’un demi-siècle), Françoise David a expliqué à quel point il était primordial que les femmes soient équitablement représentées sur chacun des paliers politiques. Elle a conjuré ses consoeurs de faire un saut en ce sens. «À Québec Solidaire, nous avions 52 % de femmes aux dernières élections,» a illustré Mme David.

Celle-ci a toutefois convenu qu’à l’extérieur de son parti, cette réalité sera difficilement atteignable sans l’adoption de mécanismes de parité dans les différentes instances politiques de la province. Revoir les structures en fonction des femmes et réorganiser les horaires de travail faciliterait l’entrée en politique des femmes, ont estimé plusieurs participantes au débat. Une conseillère municipale a dit regretter son élection. Pour elle, le climat politique est malsain.

Pas de chef avec un grand C

Questionnée à propos de l’entité bicéphale de son parti, Françoise David a expliqué que depuis le début, son équipe avait du mal avec le concept d’un chef avec un grand C. «On a voulu briser l’idée et on s’en accommode très bien.»

Dressant le bilan de son parti, Mme David a confié qu’il fallait y aller par étapes. «Depuis qu’on existe, on est toujours dans l’urgence. Là on vient de déposer 150 propositions. Je trouvais que c’était beaucoup, mais le PQ en a 240. Ce qui est intéressant, c’est qu’elles seront débattues non seulement par nos membres, mais aussi par des non-membres, durant des assemblées de cuisine ou des colloques thématiques. Faut juste faire attention de prendre de trop grosses bouchées.»

Les Cafés politiques ont toujours lieu les premiers jeudis de chaque mois. Le prochain aura pour thème la souveraineté ou l’indépendance. Les détails de l’événement seront affichés sous peu sur le site Internet du parti, sous l’icône réservé à la région.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de