Gaétan Nadeau développe deux équipes féminines de talent à l’école A.-N.-Morin

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Gaétan Nadeau développe deux équipes féminines de talent à l’école A.-N.-Morin

Jeune retraité des Forces armées royales canadiennes, M. Gaétan Nadeau s’est donné comme mission de développer la relève en volleyball dans les Pays-d’en-Haut. À sa première année avec les sportives du niveau secondaire, il a inscrit deux équipes à quatre tournois des Laurentides.

« J’ai le bonheur de chapeauter les benjamines et les juvéniles, des équipes féminines de volleyball parascolaire de l’école Augustin-Norbert-Morin. Je travaille au développement de celles-ci, dans le but d’offrir un sport parascolaire rigoureux et stimulant pour les jeunes de notre école », a-t-il témoigné.

Les Carcajous avaient terminé premières au classement général des benjamins, avant la COVID. « Je les ai vues jouer chez les benjamines, en division 4, à l’époque. Nous aurons des défis à relever lors des tournois disputés avec les autres écoles de notre région. C’était déjà une formation talentueuse. Plusieurs filles sont maintenant chez les juvéniles et j’ai l’intention de les améliorer en suivant le programme de volleyball Canada. Le but est de développer des filles jusqu’en secondaire 5 et de leur donner la possibilité de jouer ensuite au cégep », a poursuivi le résident de Saint-Adèle.

M. Gaétan Nadeau a redémarré le développement du volleyball, à la Polyvalente A.-N.-Morin. Photo : Courtoisie

Pour le moment, il est trop tôt pour songer à développer un programme sport-études à A.-N.-Morin.

« Dans cette vision de développement et avec le plein support de notre direction enthousiaste, nous souhaitons avoir une visibilité accrue, lors des visites des élèves finissants du primaire des écoles avoisinantes, pour préparer l’avenir. C’est certain qu’il serait intéressant de développer un programme spécialisé : mais ça prend des intéressés parmi les étudiants. On va commencer par se doter d’une équipe masculine, en 2022-2023, et aider les jeunes à développer de la cohésion et des techniques, tout en ayant du plaisir en étant fiers et fières de porter l’uniforme des Carcajous. »

Parmi les quatre compétitions à l’horaire cette année, les Carcajous tiendront un tournoi benjamin à leur école, les 19 et 20 février 2022.

« Nous serons heureux d’accueillir les gens venus encourager notre équipe (dans le respect des mesures sanitaires imposées par notre palier de gouvernement). Si notre cheminement actuel se poursuit chez les filles, on pourrait penser à accéder lors de la prochaine année scolaire à la division 3. C’est bien de se promener et d’affronter d’autres clubs en tournoi de division 4. La majorité des équipes sont concentrées dans la région de Saint-Jérôme et cela variera l’opposition. On va aussi présenter un tournoi juvénile, vers le 20 mars », a-t-il précisé.

M. Nadeau est content que ses éléments puissent à nouveau croiser le fer sur les terrains de volley.

« La majorité des filles ont été 18 mois sans jouer. Avec les bulles sanitaires, elles restaient dans des zones séparées. Le programme de volleyball Canada recommande d’avoir 60 % de pratiques et 40 % de parties. J’adapte leurs notions à notre environnement et notre personnel. J’ai joué en division 1, à Saint-Jean-sur-Richelieu et je veux transmettre mon amour de ce sport aux jeunes. »

Fort de ses connaissances, le mentor des Carcajous a déjà accéléré la progression de quelques éléments.

« On a six joueuses d’âge cadet qui vont jouer chez les juvéniles (sec. 3 à 5). Cela implique de participer à un niveau très soutenu lors de cette première année, mais ensuite, les filles pourront dominer pendant deux saisons, avec de l’expérience en banque. Ce n’est pas grave si les victoires ne viennent pas dès cette saison. Mon objectif est de développer les jeunes. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments