L’Ambroisie… deux fois honorée au Concours entrepreneurship

L’Ambroisie… deux fois honorée au Concours entrepreneurship
Gastronomie

Accès vous l’avait présentée lors de son lancement (L’Ambroisie: nectar des dieux): et bien il y a quelques semaines, L’Am­broisie eut l’heureuse surprise de recevoir deux premiers prix décernés lors du Concours entrepreneurship!

L’Ambroisie, le premier producteur d’alcool d’érable par fermentation traditionnelle, s’est distinguée dans deux catégories. Voilà de quoi réjouir les propriétaires, Michel Roy et Chantal Laframboise qui, depuis quatre ans, ont dévoué temps et argent pour développer le concept et les produits qu’ils proposent au grand public dans leur magnifique domaine. L’Ambroisie de Mirabel située au 14 501, montée Dupuis, à quelques minutes de la sortie 39 de l’autoroute 15.

Volet local – obtention du premier prix dans la catégorie bioalimentaire.

Volet régional – Prix femme entrepreneure. Chantal Laframboise était en lice avec 11 autres candidates issues de la grande région des Laurentides. En 2006-2007, après bien des épreuves de toutes sortes, dont celle de loger avec leurs trois enfants, durant trois ans, dans une roulotte à côté des bâtiments en construction et de l’atelier où s’élaboraient les nombreux tests permettant de produire un alcool d’érable savoureux, l’entreprise a pris un tournant décisif. Sortie du Rupin et du Chimère, participation au Sial, ouverture officielle du site au grand public, création d’un concept dégustation-animation théâtrale, d’une nouvelle boutique, Michel Roy et Chantal Laframboise récoltent enfin le fruit le leur labeur. Ils peuvent partager leur passion avec les visiteurs et même accueillir des groupes dans leur salle intime où les produits du chef, Frenck Le Cunff saura émoustiller les papilles les plus gourmandes.
À peine connue au Québec, L’Ambroisie a déjà séduit plusieurs pays désireux d’importer leurs savoureux alcools d’érables, des alcools identitaires québécois appréciés sur la scène internationale des chasseurs de produits fins. L’industrie agrotouristique québécoise peut à présent compter sur ce nouveau joueur parmi les grands producteurs du terroir.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Gastronomie

X