Les Algues

Les Algues
Martine Laval
Gastronomie

Des légumes de mer très bénéfiques

Bien que les algues fassent très peu partie de notre alimentation occidentale, elles méritent toutefois d’être considérées tant pour la finesse de leur goût que pour leurs propriétés médicinales. Ouverture sur un élément riche et bénéfique.

Les bénéfices associés à la consommation régulière d’algues

«La consommation régulière d’algues apporte plusieurs bénéfices explique Christiane Lacoste, naturopathe et propriétaire de la boutique Crubiovrac, dans son atelier qu’elle donne sur le sujet. Les algues revitalisent l’organisme tout en renforçant les défenses naturelles. Elles stimulent l’activité hormonale et la circulation, protègent les muqueuses, sont anti-inflammatoires et laxatives. Elles luttent contre les rhumatismes, la fatigue et ralentissent le vieillissement. Elles sont détoxifiantes permettant ainsi une élimination des toxines, déchets et métaux lourds. Antimycosiques et antivirales, les algues possèdent des substances antibiotiques et ont des effets anti-tumoraux. Elles améliorent la qualité de la digestion en agissant sur le transit intestinal. Elles aident à diminuer le cholestérol sanguin. Elles réduisent les risques cardio-vasculaires et rééquilibrent l’activité hépatique. Aliment alcalin, les algues protègent de l’acidose, améliorent le problème de la constipation et l’obésité. Les algues luttent contre l’hypertension et sont un excellent fortifiant des cheveux, des ongles et de la peau.»

Les valeurs nutritives des algues

Les algues sont riches en minéraux, oligo-éléments et vitamines, et sont une bonne source de protéines (5 à 23% dans les algues de mer, 55 à 71% dans les micro-algues), et sont hautement digestibles (75%). Leur teneur en matières grasses est basse, composées surtout d’acide oléique et d’un peu de lécithine, et elles sont une source de chlorophylle appréciable. Les algues sont alcalinisantes, préviennent l’hyperthyroïdie grâce à leur teneur en iode, la constipation grâce aux fibres, les intoxications et l’excès de poids, entre autres.

Les poudres d’algues ajoutent minéraux et saveur aux plats. Comme toutes les algues, elles peuvent servir d’assaisonnement lorsqu’on les rince, les sèche au four et les moud.

Sous forme d’extraits (agar-agar, carragheen), on les retrouve comme gélifiants, stabilisateurs, émulsifiants ou épaississants dans l’industrie alimentaire (crème glacée, yogourts entre autres).

Facile apprivoisement aux algues

La salade d’algues que l’on retrouve au comptoir des sushis prêts-à-manger, est facile à reproduire à la maison. Un paquet d’algues Wakamé séchées que l’on fait tremper puis qu’on égoutte, assèche, et mélange avec un peu d’huile de sésame grillé, de vinaigre de riz et de tamari, saupoudrée de graines de sésame, vous offre une salade savoureuse.

Un riz ou un quinoa aux légumes cuits vapeur ou sautés, avec herbes fraîches hachées, graines diverses (tournesol, citrouille, sésame), épices (cari, curcuma, paprika), est encore plus complet lorsqu’on y ajoute des algues Hijiki ou Aramé réhydratées, crues, ou qu’on y émiette des feuilles de Nori grillées (les algues en feuille utilisées pour composer les makis). On fait de même pour nos multiples salades… Et vous voilà apprivoisé-e-s!

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Gastronomie

X