pub de recyclage
|

Montée de lait cru

Par yves-guezou

e vous faisais une montée de lait la semaine dernière au sujet du traitement du dossier listériose par le MAPAQ. Le danger de contamination est écarté mais la survie de certaines entreprises liées au domaine fromager est plus que jamais d’actualité.

Suite

L’intervention du MAPAQ dans le dossier listériose laisse des traces dans le petit lait. Ça ne fait pas les manchettes mais les producteurs, les détaillants et les commerçants en fromages voient leurs habitudes changer drastiquement. Les premiers sont toujours victimes de la méfiance du consommateur, même si on a vu le ministre de l’Agriculture s’afficher en tablier de fromager devant les caméras et encourager le chaland à consommer du fromage. Les deuxièmes et troisièmes ont modifié leurs méthodes d’achats en préconisant la diversité et en faisant moins de stocks. Et ce cas de figure concerne les commerçants qui ont pu se relever de la crise: certaines échoppes, dont le gagne pain est uniquement axé sur le fromage qu’on met dessus, n’auront pas les reins assez solides et devront fermer boutique. À titre d’exemple dans notre région, le comptoir fromager des Étals à Saint Jérôme est resté fermé pendant une dizaine de jours jusqu’à obtention des résultats d’examens de ses produits. La Fromagerie du Marché, toujours à Saint-Jérôme s’est vu en- lever plus de 750 kilos de fromage par les ré-quisitionnaires du MAPAQ. Par définition une administration emploie des moyens bien définis afin de pallier ou de résoudre les problèmes qui se présentent à elle. Si la structure du secteur fromager est faite de spécificités, l’administration appliquera ses directives sans forcément se soucier de savoir si elles correspondent à la situation réelle, c’est dans la nature du fonctionnariat. Jean Charest est lui-même intervenu dans ce dossier en disant qu’il y avait eu mort d’hommes, qu’on ne pouvait pas prendre l’incident à la légère. Entre y aller à la légère et envoyer la grosse cavalerie afin de dévaliser et détruire des tonnes de fromage; un peu plus et on abattait les cheptels bovins, ovins et caprins pour éliminer le risque à la source. Et si le Ministre Laurent Lessard se pavane en tablier, ce sera bien son seul encouragement envers la famille fromagère. Il ne considère toujours pas dédommager la profession pour les exploits zélés de ses fonctionnaires. La pro- tectrice du citoyen, Raymonde Saint-Ger- main, effectue actuellement une enquête afin de savoir si le Ministère de l’Agriculture n’a pas été trop vite en besogne dans son besoin d’enrayer la panique. Les résultats de cette enquête auront des conséquences importantes: si Mme Saint-Germain conclut que le MAPAQ a effectué correctement son travail, les recours, individuels ou collectifs des artisans, des producteurs et des détaillants fromagers auront plus de mal à être entendus. Souhaitons qu’elle agisse en toute impartialité, même si elle a été nommée à ce poste par le gouvernement actuel.

Et Faim

Le côté positif de cette crise c’est que les fromages que vous trouverez dorénavant sur les étals ne contiendront d’autres bactéries que celles qui transforment le lait en Brie, en Camembert ou en Bleu.

La surveillance et le contrôle de l’hygiène dans le milieu de l’alimentation se passent à tous les niveaux et les fromagers, tout intervenants confondus, sont les premiers à prendre soin de cet aspect de leur travail. La transformation du lait en fromage est un processus délicat dont le cahier des charges est, lui aussi, bien défini. Alors, que tout un secteur d’activités soit pénalisé pour la négligence d’un ou deux des siens; ce n’est pas ainsi que le monde devrait fonctionner.

Et pourtant….

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Juin