Un vin de glace fabriqué à Saint-Hippolyte

Un vin de glace fabriqué à Saint-Hippolyte
Martine Laval
Gastronomie

La Cuvée du Raton Voleur

Un vignoble dans les montagnes des Laurentides: une première, qu’Accès avait dévoilé en primeur il y a trois ans provenant d’un heureux mélange de raisins rouges Frontenac et de raisins blanc Vidal, la Cuvée du Raton Voleur est une délectable recette de vin de glace fabriquée à l’Auberge du Lac Morency de Saint-Hippolyte.

 

François Péloquin, directeur général de l’Auberge du Lac Morency, toujours affairé à réaliser de nouvelles idées de son crû, a décidé il y a six ans, de planter des vignes là où le gazon du terrain de l’Auberge n’était pas à son meilleur, le soleil y plombant toute la journée. Endroit idéal pour planter des vignes, pensa-t-il, ce qu’il fit, de ses mains.

La lutte aux ratons laveurs, aux belettes et autres petits animaux gourmands de ce fruit délicieux, fut une guerre d’acharnement tout au long de la pousse, si on voulait que se développe fructueusement ce vignoble…d’où le nom de la Cuvée du Raton Voleur.

En décembre dernier, la première récolte des belles grapes bien garnies était dûe. Le raisin fut cueilli, pressé, mis en cuve, mais le feu éclata au spa de l’Auberge et fit diversion en ce 17 décembre. Trop occupé à faire ce qu’il fallait en tant que directeur général de l’endroit, pour contrer à la sale tuile qui leur tombait dessus 10 jours avant Noël, François Péloquin, également préoccupé par sa première cuvée prête à être fermentée mais n’ayant pas le temps de s’en occuper, pris sa première cuve et la jeta!, rèélant ainsi son dilemme. Ce n’était plus le temps, les priorités étaient vraiment autres et il n’était surtout pas question de rater cette première cuvée.

Les vignes étant généreusement garnies toutefois, le processus complet fut repris un peu plus tard. Cueillette, presse, mise en cuve, fermentation aux levures naturelles neutres. Résultats? Moindre en quantité que l’objectif visé en cette première récolte (et on comprend pourquoi), la production de 200 bouteilles de 200ml chacune est tout de même une récolte généreuse et un excellent résultat!

La première dégustation se fit en cette fin de matinée de la fin mars. Je ne suis pas sommelière mais en tant que dégustatrice, je sais toutefois exprimer mes goûts et sensations. Je détecte en bouche un goût très net de petits fruits : fraise, cassis et … rhubarbe (d’après ce que décrit le sommelier qu’est François Péloquin et qu’en effet, je détecte aussi). Pas trop sucré, assez léger, d’un joli rouge, le vin est absolument délicieux…même s’il n’est pas encore tout à fait prêt. Ça augure bien et promet une cuvée exquise et tout à fait réussie.

L’expert sommelier qu’est M. Péloquin quant à lui, le décrit comme étant « prometteur, plutôt agréable et aromatique avec ses notes de rhubarbe et de fraises en bouche. Il présente un équilibre entre le sucre et l’acidité, et on retrouve avec joie…la confiture de fraises. » Je n’étais pas loin quand même! Attendez de voir ce que le sommelier concocte avec le Chef, pour

la dégustation officielle de

la Cuvée du Raton Voleur…Mmmm…

Je suis dans le secret des Déesses.

La Cuvée du Raton Voleur, un vin hyppolitois à découvrir…en temps et lieu.

Accès vous avertira en primeur, dès le moment de la dégustation officielle. C’est un rendez-vous exclusif.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Gastronomie

X