Gilles Boucher présente son équipe

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
Gilles Boucher présente son équipe

Élections à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson

Vendredi le 20 septembre dernier, Gilles Boucher a présenté son équipe au Resto-Pub du Lac Masson, ou les aspirants conseillers ont dévoilé les raisons de leur implication, et les champs dans lesquels ils comptent œuvrer. Cela, lors d’une conférence de presse soutenue par plusieurs partisans. 

«Le 3 novembre, jour d’élection municipale au Québec, sera le temps d’élire l’Équipe

Boucher à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, pour remettre le bon sens en mouvement!, a déclaré d’emblée l’aspirant maire. Nous sommes de ceux qui pensent comme Jean-François Revel, que la civilisation démocratique est entièrement fondée sur l’exactitude de l’information. Si le citoyen n’est pas correctement informé, le vote ne veut rien dire. Pour nous, la confiance est non négociable. Nous nous engageons à redonner aux Massonais une représentation publique digne de confiance, dans une politique de proximité.»

 

L’Équipe Boucher s’engage ainsi à mettre de l’avant une politique favorisant consultation et concertation. «C’est dans cet esprit qu’avant d’émettre une plate-forme électorale précise, nous faisons du porte-à-porte pour assurer un droit de parole aux citoyens», souligne

M. Boucher.

 

Une équipe ouverte sur le monde

«Je souhaite que nous redevenions ensemble un village où l’entraide est une priorité, et instaurer plus d’activités citoyennes à bas coût», a déclaré Alain Léveillé. Pour sa part, Claude Magnan a expliqué ses raisons de s’investir: «La première est l’excellence de Gilles Boucher qui me transmet une énergie étonnante. La deuxième, est la dégringolade de l’éthique, en affaires, en politique, et tout particulièrement en politique municipale, où la proximité avec le citoyen devrait être au maximum. La troisième raison est l’image négative de la Ville à redorer. Clément Marcotte souhaite créer un climat d’harmonie, et travailler à l’écologie et au besoin de logement social, dynamisant l’économie de la Ville. «Je veux également assainir les mœurs en donnant l’exemple aux citoyens en matière d’intégrité des politiciens», a-t-il ajouté. Âgée de 23 ans, Geneviève

Gagnier pourra inciter les jeunes à demeurer à Sainte-Marguerite. «Nous vivons présentement un exode de la Ville par la jeunesse», a déploré Gilles Boucher. Geneviève Gagnier se dit motivée par l’implication de son chef dans le dossier du Centre culturel, et désire encourager les projets communautaires, revitaliser la rue principale, et développer une maison des jeunes, en plus d’aménager des sentiers de randonnées pédestres.

 

«Je souhaite rendre l’administration transparente, développer le village, instaurer un Comité d’Examen des dépenses à l’Hôtel de Ville, et accroître le rayonnement de la Chambre de Commerce», sont les vœux de Johanne

Lepage exprimés par le chef, en l’absence de sa candidate.  Sophie Goyette, à son tour, a dit souhaiter développer la conscience citoyenne à la protection du patrimoine et mettre en action des projets de développement sociaux et communautaires basés sur l’économie sociale. «Exit la langue de bois et bonjour la politique de porte ouverte», a-t-elle lancé, en plus de souligner l’importance de mettre en place des programmes d’insertion et d’intégration sociale pour personnes défavorisées.

 

Interrogé sur ses propres motivations à se présenter comme maire, Gilles Boucher a répondu: «Je me crois capable d’exercer un bon leadership et nous pourrons canaliser nos énergies vers un consortium entre l’Équipe et les citoyens, menant vers les meilleures solutions».

 

wwww.equipeboucher.wordpress.com 

Facebook: Équipe Boucher 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de