Gourmet Sauvage a maintenant son café-boutique

Par Journal Accès
Gourmet Sauvage a maintenant son café-boutique

Ancienne pisciculture de Saint-Faustin-Lac-Carré

Véronique Piché, collaboration spéciale

Gourmet Sauvage, entreprise locale qui cueille puis transforme à des fins gourmandes des plantes, fruits et champignons de nos forêts, a ouvert un café-boutique sur le site de l’ancienne pisciculture de Saint-Faustin-Lac-Carré. Un lieu à découvrir, comme un secret.

« Dès le départ, Gourmet Sauvage n’aurait jamais pu se payer un site aussi exceptionnel que celui de l’ancienne pisciculture », souligne d’emblée sa copropriétaire Ariane Paré-Le Gal. Pour la MRC des Laurentides qui possède ce parc, la petite entreprise de transformation alimentaire – au fort mandat éducatif – apporte quant à elle une effervescence aux lieux. Une sorte de « mariage parfait », diront certains.

L’ancien pavillon

Ariane Paré-Le Gal, déjà vue aux côtés de Josée Di Stasio et de Christian Bégin sur les ondes de Télé-Québec, explique que la création d’un espace de restauration était devenue une nécessité pour le parc. En effet, depuis l’asphaltage de la piste cyclable l’été dernier, l’achalandage avait explosé, dit-elle. Mais il n’y avait ni toilette ni eau potable! Et les gens cognaient sans arrêt à la porte de leur atelier situé à l’arrière du bâtiment principal. Pour pallier ce manque d’organisation, un ancien fut éveillé : le coquet pavillon d’accueil de la pisciculture. Maintenant, on y trouve non seulement des toilettes publiques, mais aussi un sympathique locataire en… Gourmet Sauvage.

L’expérience offerte

Les cyclistes de passage peuvent maintenant s’y arrêter, le temps d’une désaltérante sumacade (limonade de sumac) ou encore d’un café espresso. Les voitures, elles, peuvent s’y rendre en empruntant la sinueuse rue de la Pisciculture. Ariane Paré-Le Gal, volubile et articulée, décrit l’offre : « De petits paniers, en formule pique-nique, à apporter sous les arbres, ou pour passer un après-midi avec les enfants qui jouent dans le gazon ». Elle souligne que peu d’endroits comme celui-ci existent, où l’on peut venir passer du temps, marcher, observer, et tout cela, gratuitement.
Samedi dernier, Gourmet Sauvage offrait quatre sortes de sandwichs et des desserts – tous faits maison. Et le menu évoluera, au gré de la nature : pizza aux champignons sauvages, smoothies de petits fruits, etc. Sur les tablettes, plusieurs produits de l’entreprise sont à vendre, comme l’extrait de mélilot, les gousses d’asclépiade marinées ou encore du cèdre en gelée.

Découvrir un secret

L’ambassadrice de Gourmet Sauvage reconnaît qu’elle a publicisé l’ouverture du café-boutique, mais pas trop. Elle souhaitait, confie-t-elle, entretenir le secret : « Je pense que le monde va arriver ici et avoir l’impression de découvrir quelque chose. Et c’est un peu l’objectif : préserver le côté magique des lieux ». Ariane Paré-Le Gal serait-elle aussi une sorte de fée?
En somme, le poste d’accueil de l’ancienne pisciculture de Saint-Faustin-Lac-Carré s’est refait une beauté et Gourmet Sauvage vous y attend. Au détour des anciens bassins ou sous l’ombre des grands pins, voilà un secret dont tous pourront maintenant profiter.
 
Café-boutique Gourmet Sauvage
737, rue de la Pisciculture à Saint-Faustin-Lac-Carré
Ouvert samedi et dimanche (jusqu’au 24 juin)
du mardi au dimanche (du 25 juin au 7 octobre)
dès 9 h pour les personnes inscrites aux ateliers en forêt
de 11 h à 17 h pour le public
www.gourmetsauvage.ca

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Monique Dagenais Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Monique Dagenais
Invité
Monique Dagenais

Bonjour,
Est-ce que vous avez en stock des cœurs de quenouille marinés? J’aimerais en acheter un pot, mais je n’en trouve pas dans les boutiques de Tremblant.
Merci