Guide pratique : comment cuisiner des lunchs sains et gourmands ?

par Laura Belfadla
Guide pratique : comment cuisiner des lunchs sains et gourmands ?

« Avez-vous des idées pour varier mes lunchs ? » Voilà une question que j’entends souvent dans le cadre de mon travail à l’Académie Végétale. Et la réponse est OUI. J’adore la variété qui est selon moi la base d’une alimentation saine… tout comme la gourmandise. Je vous partage donc ici quelques trucs et astuces pour les préparer sans stress.

 

Comment penser sa boîte à lunch ?

  • Faire des recettes simples et qui auront un bel aspect même après le transport ! Par exemple, privilégier le rouleau à la feuille de riz ou le sandwich plutôt que la toast qui risque d’être détruit avant d’arriver au travail.
  • Cuisiner des lunchs consistants : souvent, en voulant cuisiner sain, on pense salade verte ou carottes râpées, mais si on a faim après 1 h, ce n’est pas très gagnant. Dans mes lunchs, j’intègre donc toujours des patates douces ou du quinoa, ou encore des germinations (on ne dirait pas, mais comme c’est protéiné, c’est rassasiant, même si on ne se sent pas « lourd(e) » après).
  • Faire des sauces à part pour que la salade se garde mieux.
  • Pour certains fruits et légumes, les apporter entier apportera une fraîcheur à votre salade. Par exemple, si je fais une salade avec de l’avocat, j’apporte l’avocat entier et je le coupe au moment de manger pour qu’il reste bien frais.
  • Équilibrer le repas : pensez à y intégrer des protéines (je vous donne des exemples plus bas), beaucoup de légumes de saison, de bons gras avec de l’huile de première pression à froid, des noix, etc., mais aussi rendez-le équilibré en ajoutant des crudités à vos aliments cuits.
  • Varier les formes de découpe des légumes : votre boîte à lunch vous semblera beaucoup plus gourmande si vos légumes sont parfois râpés, parfois tranchés à la mandoline, parfois en petits cubes, ou même en petites étoiles pour vos enfants.

Les astuces pour économiser du temps

  • Avoir des légumes cuits et congelés ou des légumineuses ou encore des grains comme le quinoa, le millet ou le riz brun
  • Vous n’êtes pas non plus obligé(e)s de les congeler, mais vous pouvez en faire une grande quantité pour la semaine. Quand je cuis du quinoa ou du riz pour un repas, je fais toujours cuire le double voire le triple pour en avoir d’avance pour la semaine.
  • Cuisiner de plus grosses portions de souper pour qu’il en reste le lendemain.
  • Cuisiner plusieurs repas en même temps. Si vous faites le souper, pourquoi ne pas cuisiner en même temps le lunch ?
  • Faire des menus pour la semaine.
  • Rouler ses restes de salade dans une feuille de riz ou un wrap. Facile, rapide et anti-gaspi !

Source : blondstory.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de