Hausse de taxe de 7,6 %

Par Production Accès
Hausse de taxe de 7,6 %

Val-David

Le conseil municipal a adopté, le 16 décembre dernier, le budget 2020 de la Municipalité au montant de 10 474 077 $, soit une hausse de 986 350 $.

 

Cette augmentation est principalement due aux coûts plus élevés des services externes (284 639 $) et des dépenses incontournables (346 883 $). À cela s’ajoute les coûts occasionnés par des choix d’orientations du conseil soit, entre autres, la création d’un poste de direction générale adjointe responsable du développement durable et la sécurité routière, municipale et civile. Le compte de taxes subit donc une hausse de 7,6 %, soit une augmentation de 173,60 $ pour une maison évaluée à 200 000 $.

Préserver les acquis

La préparation du budget fut guidée par la volonté de conserver la qualité de vie des citoyens en préservant l’offre de service et d’activités qui démarque Val-David et assure sa vitalité. «Nous avons décidé de poursuivre le rattrapage amorcé l’an dernier pour ajuster les revenus avec les coûts d’opération et nous donner les moyens pour encadrer sainement le développement du village qui est en croissance accélérée. Ce fut une décision très difficile, car nous savons que cette hausse est un coup dur pour plusieurs», explique la mairesse Kathy Poulin. «Même avec les revenus supplémentaires (335 793 $) générés par le dynamisme du village, il n’y avait pas de miracle possible : nous sommes allés au bout des compressions budgétaires entamées il y a 2 ans et la pression se fait lourdement sentir sur l’appareil municipal miné par le mouvement de personnel des années précédentes».

Notez que pour répondre aux besoins du village en croissance, des projets majeurs sont en cours tels la construction de la nouvelle école, nouvelle annoncée l’automne dernier et résultat d’une importante mobilisation citoyenne et le réaménagement de la bibliothèque. À cela s’ajoute la planification du Centenaire 2021. Et en parallèle, le conseil poursuit la réfection de plusieurs chemins avec un investissement de 875 000 $.

Les dépenses incontournables

Par ailleurs, la Municipalité fait face à une importante augmentation de 284 639 $ des coûts de services externes, telles la Sûreté du Québec, la Régie des incendies, la quotepart de la MRC et la gestion des matières résiduelles. D’autres dépenses incontournables municipales s’ajoutent à cette augmentation, dont les salaires (81 550 $) et autres frais pour un total de 346 883 $.

Tel que décidé à son élection pour viser une saine gestion financière, le conseil a maintenu sa décision de ne pas puiser, pour la première fois depuis plusieurs années, dans l’excédent de fonctionnement non affecté pour équilibrer le budget d’opération, ce qui représente un montant 222 500 $. Ce montant s’ajoute donc aux dépenses.

Décision phare

Un nouveau poste, celui de direction générale adjointe responsable du développement durable et garant des services d’urbanisme, des travaux publics et du parc, sera créé pour accompagner la croissance de Val-David selon des principes environnementaux et en exploitant les nombreux programmes de subvention offerts. Cette personne accompagnera des projets comme la gestion des eaux de ruissèlement, la mobilité durable, les compteurs d’eau, l’interdiction des sacs de plastique et, au cœur des orientations du conseil, le développement commercial de Val-David.

De plus amples détails figurent dans la présentation complète du budget disponible sur le site Internet de la Municipalité valdavid.com/publications/trésorerie

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Serge Pourreaux Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Serge Pourreaux
Invité
Serge Pourreaux

Bonjour,
En 2011 et 2012, j’ai déposé, en tant que directeur général, de nombreux documents au Conseil Municipal et au caucus municipal pour démontrer que la croissance du rôle foncier et la disponibilité des différents programmes gouvernementaux permettaient de réaliser ces investissements sans hausse de taxes foncières. Une gestion stratégique et avec une approche de développement durable et équilibré aurait permis tout ceci , sans augmentation de taxes foncières. Très dommage pour les contribuables quand des néophytes gèrent des budgets municipaux……..