Haut lieu de notre histoire

Par Production Accès
Haut lieu de notre histoire
La Butte à Mathieu (1959-1976)

60e anniversaire de fondation de la Butte à Mathieu

Il y a 60 ans, le 28 novembre 1959, naissait la première boite à chansons du Québec, à Val-David, alors que l’artiste Gilles Mathieu fonde celle qui sera la plus célèbre du Québec, la Butte à Mathieu.

 

Toute l’aventure commence lorsque Gilles Mathieu ouvre sa boite à chansons dans un poulailler. Rapidement, un deuxième puis un troisième bâtiment sont nécessaires et d’autres s’ajoutent ce qui créé une sorte de « village culturel dans un village ». Entre 1960 et 1975, jusqu’à 1000 personnes par soir pouvaient venir écouter les chansonniers, poètes ou pièces de théâtre.

Les gens venaient de partout, soit par le P’tit Train du Nord, en auto, en autobus ou sur le pouce.  La Butte à Mathieu devient un lieu culturel de création, de rassemblement et de diffusion offrant des spectacles de chansonniers, pièces de théâtre, expositions d’artistes de plusieurs disciplines, peintres, sculpteurs, céramistes, poètes et musiciens.

L’âge d’or de la chanson québécoise

Gilles Mathieu fit connaitre les premiers chansonniers du Québec : Georges Dor, Félix Leclerc, Claude Léveillée, Claude Gauthier, Gilles Vigneault, Yvon Deschamps, Pierre Calvé, Raymond Lévesque, Robert Charlebois, Renée Claude, Monique. Leyrac, Marie-Josée Longchamps, Clémence Desrochers, Pauline Julien, Emmanuelle et bien d’autres. Il fit également connaitre les chansonniers francophones alors populaires en Europe tels que Mouloudji, Claude Nougaro, Guy Béart, Ricet Barrier ou Anne Sylvestre.

C’était le début de la Révolution tranquille et la Butte à Mathieu devient un lieu mythique de l’expression artistique francophone. Lieu incontournable pour tous les artistes et tous les amoureux des arts, elle contribua à propulser la naissance des boites à chansons à travers le Québec. D’ailleurs, les décors style « Butte à Mathieu » avec les nappes à carreaux, les filets de pêche, antiquités et chandelles sur bouteilles de chianti se répercutèrent comme une trainée de poudre dans les villages, boites à chansons naissantes, cafés étudiants, sous-sols privés… Il s’agit d’une époque charnière dans l’histoire du Québec et dans le développement du village de Val-David. Entre 1959 et 1976, plusieurs artistes viennent séjourner à la Butte et rapidement s’installent autour de la boite à chansons ou dans les villages avoisinants. Encore aujourd’hui, la municipalité, avec pour slogan Un monde à part, se distingue par sa concentration artistique, ses activités de plein air et son écotourisme.

Notez qu’un film documentaire long métrage en cours de production et réalisé par Nicole Deschamps est attendu et sera présenté dans le cadre des festivités du 100e anniversaire de Val-David, en 2021. Par ailleurs, en vue de cet anniversaire, plusieurs citoyens souhaitent un lieu d’exposition permanente avec les artefacts et décors authentiques de la Butte, qui sont toujours conservés et en attente.

Source : Nicole Deschamps

Gilles Mathieu a fondé la Butte à Mathieu en 1959.
Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
laurent lavigneRobert L GouletMarie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Marie
Invité
Marie

Que de souvenirs. J’y vivais en 1975, dans une des maisons de la Butte. C’est Gilles qui décorait tout, faisait tout de ses mains et voyait à tout. Un être profondément humain. L’endroit regorgeait d’antiquités. C’était la bohème.

Robert L Goulet
Invité
Robert L Goulet

Bonjour. Il y a quelques jours j’écrivais que pour le 100 ième de Val David on devrait consacrer une bonne vitrine à Gilles Mathieu et à la Butte à Mathieu. Je n’avais pas lu qu’un film était en train de se produire sur les 60 ans de la Butte à Mathieu et serait présenté lors du 100 ième de Val David. Félicitations au comité organisateur à la municipalité et à tous ceux qui de près ou de loin participent à nous concocter un 100 ième mémorable. J’ai hâte à 2021 Robert L Goulet Résidant estival qui adore Val David et… Lire plus »

laurent lavigne
Invité
laurent lavigne

Effectivement, la Ville devrait acquérir le terrain où la Butte était. Il est encore désert. La ville pourrait faire un parc avec un toit là où était la Butte. Marqué son contour sur le sol. il pourrait y avoir des spectacles acoustiques