Havre de paix

Par Yves Guezou

Café Bistro du Palais, à Saint-Jérôme

Il existe un havre de paix, une alcôve de sérénité juste en face du Palais de Justice, là où stress et décisions difficiles se rencontrent à longueur de couloirs. Le Café Bistro du Palais vous ouvre ses portes pour le déjeuner et le dîner dans une ambiance particulière, propice à oublier vos soucis, le temps d’un café ou d’un repas léger, le temps d’un sourire.

Les nouvelles propriétaires vous accueillent depuis le 17 octobre dans une atmosphère à la fois chaleureuse, relaxante et un brin zen, merci au bouddha qui vous salue à l’entrée. Qu’est-ce qui fait qu’un lieu possède la particularité d’être agréable, où l’on se sent décontracté et posé? Linda Giroux et Sylvie Coursol ont réussi à insuffler à leur Bistro cette aura de bien-être. La décoration y est certainement pour beaucoup: mélange de couleurs chaudes, d’accessoires et d’ornements très bistro. La mu­sique, intonations jazzy, blues ou salsa procure l’apaisement ou le dépaysement re­cherché. L’arôme du vrai café, quand vous rentrez, incite également à la pause. Bref, tous vos sens sont mis à contribution afin de baigner votre être d’une sensation de bonheur à siroter. Nos deux hôtesses ne viennent pourtant pas du milieu de la restauration. Sylvie est agent immobilier et Linda acheteuse en immobilier résidentiel et commercial. Sylvie et son conjoint Sylvain Rose ont su que le Café du Palais était à vendre et Sylvie a contacté Linda, qui elle, voulait ouvrir un salon de bronzage et de massothérapie. Les trois ont décidé de tenter l’aventure bistro! À la question, que faut-il pour bâtir un partenariat solide? «Le plus important c’est la communication, répond Linda, il faut être vraie, ouverte d’esprit et savoir gérer ses émotions.» Et Sylvie de répartir: « La confiance prime avant tout car nous sommes liées, c’est plus important qu’un contrat de mariage, rit-elle.»

La spécialité des lieux, les paninis qui se déclinent aux viandes froides, aux légumes grillés ou au thon, crevettes ou goberge. Et pour sortir un peu du midi sandwich, Sylvie et Linda vous proposent une assiette de saucisses, une assiette quatre fromages ou leur Spanakopita, un feuilleté aux épinards avec une salade grecque, «le tout préparé comme en Grèce, précise Linda.» Vous pourrez également déguster un Bagel à la truite ou au saumon fumé, accompagné de sa salade printanière. Si vous ne prévoyez pas traiter une affaire importante juste après dîner, vous pouvez accompagner votre assiette d’une bière micro-brasserie ou d’un verre de vin et déguster ensuite un café alcoolisé, un spiritueux en vous laissant aller à la nonchalance ambiante ou profiter du réseau internet sans fil. Amateurs de bons cafés, vous trouverez ici d’excellents cafés artisanaux à essayer sur place ou à ramener chez vous, à la mouture désirée. Non contentes de vous faire plaisir au déjeuner et au dîner, Linda et Sylvie organisent des soirées tarot le jeudi et vendredi soir, sur réservation. Pour le prix de votre souper, Linda vous prendra à part pendant dix à quinze minutes et vous lira l’avenir dans les cartes «J’avais vu dans mon tarot qu’un journaliste allait passer pour une entrevue au restaurant, m’assure-t-elle.» Avec les beaux jours, le Café Bistro du Palais va agrandir sa terrasse et développer la partie bistro en ouvrant quatre soirs par semaine mais en conservant la même atmosphère: «Beau­coup de nos clients viennent du Palais d’en face, souligne Linda, et ce moment qu’ils passent ici leur permet de décrocher et se détendre, c’est un privilège que nous voulons conserver». Parlant de Palais de Justice, Sylvie et Linda proposent aux couples qui s’y marient de les accueillir une fois les formalités remplies. L’endroit se prête également aux fêtes ou aux anniversaires les fins de semaines. Ces deux jolies dames semblent déborder de projets pour leur Café, toujours dans le sens du plaisir de la clientèle et de la générosité (toutes les petits pièces qui tombent dans la fontaine du Bouddha sont remises au Club des Petites Déjeuners). Il faut cependant leur concéder un petit défaut: Linda et Sylvie sont atteintes du Syndrome du perroquet: par désir sans doute de ne pas faire d’erreur dans votre choix, elles répètent mot pour mot votre commande. À vous de les prendre sur le fait!

Café Bistro du Palais

34, rue de Martigny Ouest

Saint-Jérôme

450-436-4242

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de