Heureux en toute franchise?

Par Yves Guezou

Bannières et royautés

Un adage circule, selon lequel «pour faire de l’argent avec une franchise, il faut être franchiseur.» Allons voir s’il existe des franchisés heureux.

St-Hubert à Piedmont

Reconnu comme l’un des endroits «où ça se passe» dans la région de Saint-Sauveur, Le St-Hubert de Piedmont est la propriété de Charles Huot depuis l’ouverture voilà 21 ans. J’y ai rendez-vous avec le directeur, Karim Khimjee qui m’accueille au bistro St-Hub. «Je suis directeur depuis maintenant 17 ans, commence-t-il, avec Charles, nous travaillons en symbiose à la bonne marche de l’établissement.» Les avantages de la franchise? «Le poulet St-Hubert est connu pour sa qualité, lance Karim, les clients connaissent bien la bannière et savent qu’ils trouveront le même goût et la même qualité à travers la Province. Les standards de préparation en cuisine nous permettent de nous concentrer sur la formation du personnel et ainsi sur la qualité du service. Nous dirigeons une entreprise de 75 personnes dont certains sont avec nous depuis 10 et 15 ans. Nous avons même une serveuse qui travaille ici depuis l’ouverture. Notre souci du service s’étend à l’extérieur du restaurant où un préposé vous aide à stationner votre auto. Nous organisons l’emploi du temps de nos étudiants en fonction de leurs congés scolaires et nous travaillons la motivation des employés tous les jours, car ce sont eux qui font le succès du restaurant.»

Ce que les clients viennent chercher? «Le St-Hubert accueille surtout une clientèle familiale, explique Karim, des gens qui recherchent une atmosphère chaleureuse dans notre décor au cachet très «Saint-Sauveur.» Au bistro le St-Hub, nous recevons une clientèle qui aime s’amuser, profiter de nos soirées musique des mercredi et jeudi, prendre un verre près du foyer et danser car l’ambiance s’y prête.» Quelle est la visibilité de St-Hubert dans son environnement? «Charles Huot s’implique considérablement au sein de la vie communautaire de la région, affirme Karim, nous avons participé, entre autres, à l’organisation de la dernière collecte de sang.» Charles Huot, un franchisé heureux? «21 ans avec St-Hubert, sourit Karim, voilà la réponse.»

Pacini à Saint-Jérôme

Yves Leclerc et Lyne Jobin sont en charge du Pacini de Saint-Jérôme depuis plus de cinq ans. Yves connaît bien la franchise pour y travailler en tant que gérant depuis 20 ans. «En plus d’une bonne franchise, nous avons la chance de travailler dans un bel établissement», souligne-t-il. La bâtisse, coiffée d’un superbe bardeau de bois et disposant d’une magnifique terrasse au bord de la rivière ne passe pas inaperçue. Les avantages de la franchise Pacini? «Nous avons un guide d’achat qu’il nous faut respecter, commente Yves, les prix et les produits sont négociés par le franchiseur, les recettes sont préparées à l’avance, nos fournisseurs sont certifiés au niveau de l’hygiène alimentaire pour la protection des clients et notre cuisine est garantie sans gras trans artificiels. Cet aspect culinaire nous permet de canaliser nos forces sur la formation du personnel. Nous axons nos efforts à créer une ambiance que les clients apprécieront et leur donnera envie de revenir. Et pour des clients satisfaits, rien ne vaut des employés satisfaits de travailler ici, explique-t-il, leurs efforts amènent des récompenses comme une formation à notre Académie Culinaire Pacini en Italie. Nous avons en place un concours de vente de ventes de vins pour le personnel leur permettant de gagner un voyage dans les vignobles californiens. L’ambiance s’en ressent dans le restaurant, chaque employé se sent motivé et donne le meilleur de son énergie.» Question visibilité, Pacini s’implique à l’échelle de la province en s’engageant, en collaboration avec Star Aca­démie, à verser un million de dollars à l’Hôpital Sainte-Justine d’ici 2010. Possible d’être heureux en travaillant pour une franchise? «Oui, sourit Yves, mais il faut savoir choisir la bonne!»

Saint Hubert

725, ch. Jean Adam

Piedmont (Saint-Sauveur)

450-227-4664

Pacini Saint-Jérôme

5, rue de Martigny Est

Saint-Jérôme

450-432-6628

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de