Hiver froid, facture surprise

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
Hiver froid, facture surprise

Hydro-Québec apporte des précisions

**AVIS AUX LECTEURS** Suite à la parution de notre article Hiver froid, facture surprise, en page 9 de l’édition du 29 octobre, Hydro-Québec a tenu à rectifier certaines informations.

L’hiver 2013-2014 aura été, on le sait, particulièrement rigoureux. Les tempêtes de neige incessantes jusqu’à la toute fin de la saison en auront poussé plus d’un à demeurer à l’intérieur. Les activités nécessitant de l’énergie, telles la télé, jeux vidéo, appareils ménagers et même l’eau chaude pour un bon bain, ont eu la cote l’hiver passé, et la hausse d’utilisation du chauffage a fait grossir certaines factures d’électricité, à la surprise des usagers. Cependant, Hydro-Québec a tenu à expliquer ces hausses.

Des personnes étant sur un plan budgétaire mensuel fixe avec Hydro-Québec ont constaté récemment une hausse dans le montant total à payer par mois, et ont été surprises: «L’année d’avant, j’avais un plan à 128$ par mois avec Hydro. Ma consommation d’électricité n’a pas changé et je vis seule. Cependant, quelle n’a pas été ma surprise quand ma facture pour les mois de juillet, août et septembre est passée à 175$ par mois, même si ma maison avait été fermée durant ces mois puisque j’étais à l’extérieur!» déclare Monique Chauvrette,  retraitée, vivant dans une maison jumelée à Piedmont depuis sept ans. «Je ne comprends pas la raison de cette hausse et je suis très en colère. Dans la lettre on explique ce nouveau montant par une plus grande consommation de ma part, et me dit que le dernier hiver a été froid. Pourtant, on applique la hausse sur mes relevés de fin d’été! C’est insensé!», s’indigne-t-elle.

«En temps particulièrement froid, pour maintenir une même température intérieure, la demande en énergie est plus grande. Maintenir une pièce à 21 degrés disons, ne demande pas la même quantité d’énergie en été, qu’en hiver quand il fait -30 dehors», mentionne Patrice Lavoie, porte-parole d’Hydro-Québec.

Selon Hydro-Québec, la hausse des factures pourrait alors s’expliquer comme suit: par exemple, un client abonné au MVE qui a consommé davantage que ce qu’il a payé (par exemple, une consommation supérieure équivalente à un montant de 600$ pour l’hiver, lors d’un hiver très froid, par rapport au plan budgétaire fixe déjà établi aura un solde du même montant (600$) lors de sa révision annuelle. Le client a alors le choix de payer le solde en entier ou de le répartir sur 12 mois. «Le bilan de l’année se fait entre juillet et septembre et c’est à ce moment que les plans sont révisés. Le client peut avoir la perception qu’il s’agit de la consommation de la fin de l’été, mais dans les faits, il s’agit de l’excédent de consommation de toute l’année précédente. « Pour l’année suivante, une hausse de la mensualité, dans un cas comme celui-là, s’explique par la consommation supérieure enregistrée au cours de l’année précédente et une estimation de la consommation pour l’année à venir», explique M. Lavoie. Les usagers ayant des questions sont invités à visiter notre site et se rendre sur Mon Espace Client* pour découvrir notre nouvel outil en ligne leur permettant de voir l’évolution de leur consommation. L’autonomie du client est accrue par des services tels que l’abonnement à l’alerte MVE pour être avisé lorsque sa consommation dépasse le seuil choisi, la modification de la mensualité à la hausse lorsqu’un écart de consommation est constaté en cours d’année ou en cas d’ajout d’équipement ou de changement d’habitudes. Les clients peuvent aussi communiquer avec notre service à la clientèle», explique le porte-parole.

Pour l’exemple dont il est question, il s’agit de la conséquence des intempéries saisonnières qui ont en soi créé une surconsommation du service desservi par Hydro-Québec, dans pratiquement toute la province. Est-on en droit de penser que les nouveaux compteurs intelligents ont un calcul plus serré de la consommation d’énergie? «C’est faux, rétorque M. Lavoie. Les compteurs de nouvelle génération ou n’importe quels autres types de compteur enregistrent adéquatement la consommation d’électricité de nos clients.» Il ajoute également que l’on pense à tord que l’utilisation d’appareils à forte consommation d’énergie tels que lave-vaisselle, laveuse/sécheuse, etc., durant les heures de pointe, auraient un impact sur la facture. «Le prix de l’électricité est le même que ce soit durant les heures de pointe ou non, précise le porte-parole. Par ailleurs, le client abonné au MVE, un outil d’aide à la planification budgétaire,doit toujours demeurer conscient qu’il a un rendez-vous à la fin de l’année. On ne peut donc pas parler de facture surprise, surtout s’il suit sa consommation sur son espace client.»

«Avant le début de la période de révision, Hydro-Québec a envoyé une communication à ses clients abonnés au mode de versements égaux (MVE) afin de les sensibiliser à une possible révision à la hausse de leur mensualité, compte tenu de l’hiver froid 2014», conclut Patrice Lavoie.

Près de 40 % des abonnés résidentiels sont au mode de versements égaux, ce qui représente 1,4 million de clients.

www.hydroquebec.com ou services à la clientèle/factures et services 1-888-385-7252.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de