Il prendra part au camp d'entraînement des Panthers de la Floride

Par Stephanie Valois
Il prendra part au camp d'entraînement  des Panthers de la Floride

Le conte de fée de Jonathan Huberdeau!

À seulement 18 ans, le hockeyeur jérômien, Jonathan Huberdeau, connaît présentement un conte de fée dont tous les jeunes sportifs rêvent en secret. Après une saison remarquable au sein de l’organisation de la Ligue majeure des Sea Dogs de Saint-John, il a été repêché par les Panthers de la Floride et participera prochainement à leur camp d’entraînement. Portrait d’un jeune homme né pour le hockey qui tient la gloire au bout des doigts!

Des années à bûcher    

Du haut de ses quatre ans, Jonathan chaussait déjà les patins et trébuchait à répétitions sur la surface glacée. Ses parents avaient fait un choix judicieux en l’inscrivant au patinage de vitesse pour un an dans l’optique qu’il possède de solides bases de patinage: «J’étais un des seuls sur la glace avec des patins de hockey!». Un an plus tard, il faisait la transition vers le sport qui deviendrait sa passion ultime, en voulant suivre les traces de Sébastien, son frère aîné.

 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, à en voir son ascension fulgurante de la dernière année, Jonathan n’a pas eu la tâche facile dans ses débuts au hockey. Alors que plusieurs jeunes talentueux

accumulent les saisons dans la meilleure catégorie, le AA, Jonathan n’a jamais pu se vanter de faire partie de ces équipes: «Je n’ai jamais fait le AA pendant le

hockey mineur, pour toutes sortes de raisons». Il aurait pu abandonner à maintes reprises, avouons-le, mais il s’est contenté d’y aller une étape à la fois. Son chemin vers les grands rangs l’a ensuite mené dans le Midget AAA, où son talent a été reconnu au sein des Vikings de Saint-Eustache. Désavantagé au camp d’entraînement à Saint-Eustache du fait qu’il provenait d’une équipe de Bantam BB, l’organisation des Vikings ne pouvait concevoir de retrancher le jeune Huberdeau vu son sens du jeu fort aiguisé: «Mon entraîneur Dave Thériault y est pour beaucoup dans ma progression, je lui en remercie aujourd’hui» confie Jonathan. Bien entendu, l’athlète de Saint-Jérôme connaît un parcours de rêve depuis trois ans, mais il faut se rappeler que ce sont ces années parmi les Vikings qui ont commencé à faire saliver les plus grands recruteurs.

 

Une année pour célébrer!

Après avoir gradué dans la LHJMQ, Jonathan Huberdeau ne savait pas que tout irait vite, très vite pour lui. La saison 2010-2011 s’est avérée occupée pour le centre qui a pris part à tous les matchs des Sea Dogs et qui a pu comptabilisé 105 points, le positionnant ainsi au troisième rang des meilleurs pointeurs de la ligue. Situation différente de la saison 2009-2010? Bien entendu puisqu’en 61 parties, le natif de Saint-Jérôme n’avait pu faire mieux qu’une récolte de 15 buts et 20 mentions d’aides. Un véritable contraste pour l’ancien joueur de soutien de Saint-Jérôme qui un plus tard, se transformait en espoir de première ronde!

En plus de remporter la Coupe Memorial avec son équipe des Sea Dogs de Saint-John , Jonathan Huberdeau a fait des jaloux en étant couronné meilleur joueur du tournoi. La cerise sur le sundae, comme on dit: «Je ne pouvais pas demander mieux, tout s’est si bien passé pour moi. J’ai récolté trois buts et trois passes en 4 parties», confie le futur joueur étoile.

Et ce n’était que le début d’une belle aventure pour le joueur au potentiel offensif énorme puisqu’au début juin, il prenait part aux entraînements intensifs pour le repêchage de la Ligue nationale de hockey. New Jersey? Minnesota? Grâce à son talent offensif indéniable, mais surtout grâce à des performances impressionnantes sous pression, Jonathan Huberdeau a finalement été sélectionné par les Panthères de la Floride, un moment très émotif pour le jeune jérômien. Le 24 juin dernier restera gravé à jamais dans sa mémoire, lui qui a entendu son nom clamé haut et fort: «C’est très stressant d’être assis dans les estrades en ne sachant pas quelle équipe fera de toi leur acquisition! C’était un beau moment pour moi!» a lancé Jonathan à **Accès**.

 

Un début d’année fort occupé!

Les deux prochains mois risquent d’être stressants pour le jeune Huberdeau. Dès le 8 septembre, il sera sur la glace en Floride, pour se battre pour une place au sein de l’équipe des Panthères: «J’ai très hâte, c’est une belle organisation qui a fait de bonnes acquisitions dernièrement». Force est de reconnaître que Jonathan ne s’envole pas vers la Floride dans le but d’être spectateur de son destin. Tout ce qu’il vise, c’est de porter le chandail de l’équipe pour la première partie, le 8 octobre prochain: «Mon but ultime, c’est de faire l’équipe, rien d’autre», avoue-t-il. Il s’agit d’un objectif réaliste bien qu’il soit conscient de ses faiblesse: «Il me manque encore un peu de poids à gagner, je dois travailler sur mon physique», confie Huberdeau.

 

En attendant, parions qu’il osera le tout pour le tout dès septembre!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de