Il transportera maintenant son baluchon dans les Maritimes

Photo de Michel Bureau
Par Michel Bureau
Il transportera maintenant son baluchon dans les Maritimes

Le Jérômien Zachary Fortin échangé de nouveau

Les voyages forment la jeunesse apparemment. Pas étonnant donc que le gardien de but Zachary Fortin avoue gagner en maturité, un peu plus chaque jour. Les Remparts de Québec l’ont convaincu de poursuivre sa carrière dans le Junior Majeur. Fortin lorgnait vers le hockey universitaire, mais c’était avant que les Remparts le repêche en 6e ronde en 2011. Depuis, il a été échangé à

L’Océanic de Rimouski avec lequel il a conservé une fiche éloquente de huit

victoires en 10 sorties, et le voilà maintenant avec les Screaming Eagles de Cap Breton.

 

 «Ce fut un choc sur le coup, mais à tout bien considérer ce sera une belle expérience», raconte le jeune homme de 19 ans qui a l’habitude des voyages. Dès l’âge de 15 ans, il prenait son baluchon pour faire carrière en Ontario. À Rimouski, il a conservé une excellente fiche de neuf victoires et quatre revers. Les Screaming Eagles étaient à la recherche d’une police d’assurance au gardien numéro un Alex Bureau, et en faisant l’acquisition de

Fortin, ils ont comblé une lacune. Zachary Fortin compte encore plusieurs amis à Saint-Jérôme, ses parents y habitant toujours. «Je passe mes étés à Saint-Jérôme; mes amis sont tous là-bas. J’ai étudié à la polyvalente Cap Jeunesse, et j’en garde un excellent souvenir», se rappelle-t-il.

 

Fortin conservera aussi un bon souvenir de son séjour chez les Remparts avec le légendaire Patrick Roy, lequel lui a enseigné plusieurs trucs. Mais c’est David Plouffe à l’époque chez les Panthères de Saint-Jérôme qui aura été son mentor, celui qui lui a donné le goût de faire carrière comme gardien de but au hockey. Son jeune frère Jérémy joue dans la catégorie bantam à Saint-Jérôme.

 

Pas de bavette pour Fortin

La blessure à la gorge du gardien de but Brandon Whitney – après avoir reçu un puissant tir frappé durant un entraînement des Tigres de Victoriaville – aurait pu lui coûter la vie.  Mais Zachary Fortin n’entend pas porter la bavette pour autant. «Ce n’est pas une pièce d’équipement avec laquelle je suis confortable, lance le jeune Jérômien. Whitney a joué de malchance voilà tout».

 

Après vérification auprès de certains dirigeants de la LHJMQ, il y a tout lieu de croire que cette pièce d’équipement ne sera pas obligatoire; on laisse cela à la

discrétion du gardien. La bavette n’est pas non plus obligatoire dans la Ligue

Nationale de hockey puisque la bavette est une pièce d’équipement que le gardien porte sous son masque pour se donner une protection supplémentaire à la

hauteur de la gorge.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de