Incursion dans l’univers d’Ugo Monticone

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
Incursion dans l’univers d’Ugo Monticone

Culture à l’école

Dans la classe de Guillaume Bourdon, professeur de français en 1re année de secondaire à l’école Saint-Stanislas de Saint-Jérôme, les élèves sont tout ouïe ce matin alors que l’écrivain, conférencier et globetrotter prévostois Ugo Monticone fait la lecture interactive de son roman immersif Le vendeur de goyaves.

C’est entre autres grâce au professeur d’univers social Sébastien Larente, bien connu dans le milieu pour l’organisation d’un voyage en Inde avec des élèves en avril dernier, que le projet a pris vie. Pendant cinq semaines, Ugo est donc en résidence artistique dans les murs de l’école, quatre périodes par jour, dans les classes des professeurs d’uni-vers social et de français. Il présente conférence et livre inspirés par son voyage en Inde.

«L’idée est de jumeler les disciplines et de faire ressortir des visites d’Ugo autant les principes de com-position écrite que des notions de géographie, d’histoire et de société, explique Sébastien Larente. C’est difficile de quantifier l’impact que ce projet aura sur les jeunes, mais on peut déjà voir l’énergie et l’intérêt des élèves. Pour eux, c’est concret, et Ugo étant écrivain, il est très crédible à leurs yeux et ils ont beaucoup de respect pour lui.» Un carnet de voyage permet aux élèves d’être à l’affût pendant la lecture, de prendre des notes et de faire ressortir les éléments du texte qui font appel aux sens pour développer un argumentaire et ainsi se préparer à l’examen du Ministère.

«Pour moi, c’est très enrichissant de travailler avec les jeunes et c’est génial de rencontrer des enseignants engagés qui sortent des sentiers battus», explique Ugo.

Une approche très différente et un beau défi pour Ugo Monticone, qui est d’ordinaire habitué aux grandes foules lors des présentations aux Grands Explorateurs.

L’école autrement

«Les jeunes atteignent les objectifs du programme sans s’en rendre compte et c’est ça la beauté du projet, confie Guillaume. Il s’agit de l’unique projet de Culture à l’école dans les Laurentides et on en est très fiers. On espère reconduire l’expérience l’an prochain avec un projet bonifié.»

Lire aussi:

Ugo Monticone, globetrotter avant-gardiste!

Info: levendeurdegoyaves.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de