Industrie touristique

Par Journal Accès

Industrie touristique

<strong>

Mené en juin 2006, par la firme Léger Marketing, un sondage portant sur les perceptions et besoins en formation des employeurs de l’industrie touristique localisés dans les régions des Laurentides et de Lanaudière confirme les besoins de main-d’œuvre de même que la situation critique reliée à son recrutement et à ses compétences.

Entre le 25 mai et le 20 juin 2006, 500 employeurs ont été contactés par la firme Léger Marketing. Le sondage portait sur deux grands volets soit, d’une part, la situation actuelle en matière de création d’emplois dans l’industrie touristique et les problèmes liés au recrutement et, d’autre part, les besoins de main-d’œuvre qualifiée.
À titre informatif, tant dans Laurentides que dans Lanaudière, il s’est créé, en 2005, en moyenne dans les entreprises, 8,6 emplois saisonniers et 5,6 emplois à temps plein. Cette croissance devrait se poursuivre avec une moyenne de 4,7 emplois pour les trois prochaines années. Par ailleurs, plus des deux tiers des répondants ont indiqué qu’il était difficile de recruter le personnel à temps plein. Selon les répondants, le manque de personnel qualifié et le manque d’expérience des candidats sont les principales difficultés. Parallèlement, les employeurs ont mentionné, dans une proportion de 68 %, que les qualités personnelles étaient les critères principaux, alors que 30% des répondants accordaient la priorité aux critères de compétences. Le détail des statistiques propres à cette enquête est disponible dans un rapport remis lors de la conférence de presse et accessible sur les sites Internet des SADC Laurentides et Matawinie ainsi que sur celui de la municipalité de Saint-Donat.

Cette étude permettra de préciser les orientations en matière de formation de même que les différents programmes qui sont au cœur du projet de mise en place d’une école-entreprise qui sera localisée à Saint-Donat. Ce projet vise un partenariat privé-public où la formation sera disponible pour les fonctions de travail reliées à l’hébergement, la restauration et les activités de congrès dans un cadre de villégiature.

Le sondage auprès des employeurs facilite la compréhension des besoins et favorise

une meilleure harmonisation de l’offre de programme de formation.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de