Inégalités dans le processus de vaccination dans les Laurentides

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Inégalités dans le processus de vaccination dans les Laurentides

Le préfêt de la MRC des Pays-d’en-Haut, M. André Genest, a fait des représentations auprès du CISSS des Laurentides, afin d’obtenir plus de plages disponibles pour les séances publiques de vaccination.

C’est que le processus de mise en place des cliniques a connu un lent départ dans la région. « À ce qu’on m’a dit, l’ouverture des cliniques s’est amorcée aux extrémités du territoire des Laurentides, soit à Rivière-Rouge et à Blainville. Localement, cela a aussi été plus lent que prévu. Il y a eu un retard lors de négociations pour la location de Versants Saint-Sauveur. Le tout devrait être ouvert pour le 16 mars, pour les gens de 85 ans et plus. Les résidences pour personnes âgées sont présentement vaccinées », a expliqué M. Genest.

« J’ai dit au responsable du CISSS que nous ne sommes pas satisfaits des plages horaires et que nous en voulons plus. Nous en avons discuté au conseil des maires de la MRC, mardi dernier. »

Des lecteurs ont témoigné à Accès des inégalités dans le processus. « Des citoyens de Sainte-Adèle de 70 ans vont avoir leur vaccin cette semaine à Sainte-Agathe, pendant que les 80 ans qui ont un rendez-vous à Saint-Sauveur n’ont pas encore été vaccinés. »

Rappelons que les sites de vaccination des environs sont situés au Versant Saint-Sauveur, au 191, chemin du Lac Millette, ainsi qu’à Sainte-Agathe-des-Monts au Centre sportif Damien Hétu (aréna).

Prises de rendez-vous

Plus tard cette semaine, le CISSS a confirmé que la prise de rendez-vous peut être faite dès maintenant par les citoyens, au lieu de leur choix.

«Actuellement, six sites de vaccination sur un total de huit, sont présentement en opération : ce qui explique pourquoi certaines personnes peuvent avoir accès à un rendez-vous plus rapidement.  Les deux autres sites de vaccination, soit celui de Deux-Montagnes et de Saint-Sauveur, seront opérationnels d’ici le 16 mars prochain. Toutefois, des plages de rendez-vous, dans tous les sites de vaccinations, sont disponibles dès maintenant», a laissé savoir Mme Julie Lemieux-Côté, conseillère-cadre au service des communications du CISSS des Laurentides.

«Ainsi, en date du jour, une personne de 75 ans et plus, peut prendre rendez-vous dès maintenant pour recevoir son vaccin contre la COVID-19, mais la date de rendez-vous qui lui sera attribuée le sera en fonction de l’ouverture du site de vaccination choisi.»

À la réunion du conseil des maires de la MRC des Pays-d’en-Haut, le préfet André Genest a aussi expliqué que les citoyens ont le choix de leur lieu d’inoculation.

«Le gens ont le choix de s’inscrire ailleurs. On avait suggéré le chalet Bellevue de Morin Heights, mais ce n’a pas été retenu. Il faut comprendre que le CISSS cherchait un lieu de vaccination disponible pendant les six prochains mois. Ce ne sont pas toutes les bâtisses qui peuvent être assurément libres pour telle période», a achevé le préfet Genest.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Martin Nadon
Martin Nadon
8 mois

La MRC n’a pas été suffisamment pro-active et exigente envers la Santé Publique (CISSS). Parfois il faut mettre son poing sur la table et faire preuve de leadership…Maintenant on vit de graves conséquences. …on se fait vaccinner partout dans les Laurentides sauf chez nous! 🙁

Alain Daviault
Alain Daviault
8 mois

La posture de M. Genest laisse croire que ses mots ont du pouvoir. Pendant un an le Préfet a joué à l’autruche et surtout pendant la saison d’automne attendant que le feuillage change de couleur.

Manon
Manon
8 mois

J’ai 61 ans et depuis une semaine, je regarde pour pouvoir prendre mon rendez-vous pour la vaccination contre la Covid-19. Depuis une semaine il y a une dizaine de plages horaires pour le mois d’avril qui demeure disponible, mais le système demeure toujours au 65 ans et plus. J’ai de la difficulté à comprendre pourquoi s’il n’y a plus de rendez-vous qui se prennent par les 65 ans et plus que le système ne nous donne pas l’opportunité les 60 ans et plus de s’incrire.