Infos sport 20 décembre 2010

Par Stephanie Valois
Infos sport 20 décembre 2010

Les Laurentides recevront l’élite provinciale de ski de fond !

Le club Fondeurs-Laurentides, la Municipalité de Val-Morin et le Parc régional Val-Morin-Val-David sont fiers de crier haut et fort que la finale de Coupe Québec de ski de fond aura lieu les 26 et 27 prochains au Parc régional Val-Morin-Val-David. Une bonne nouvelle pour notre région qui accueillera les meilleurs athlètes de ski de fond de la province !

L’augmentation de la popularité du ski de fond est flagrante tant au niveau loisir que compétitif et le président du Regroupement des Laurentides, M. Pierre Brisson,  ne peut en être plus heureux : « L’importance de tenir des événements d’envergure dans les Laurentides comme la Coupe Québec pour promouvoir ce sport prend tout son sens », s’est-t-il empressé d’ajouter en conférence de presse.

Inutile de mentionner que le plateau sportif du Far Hills, où aura lieu la compétition, bénéficiera d’une plus grande crédibilité à l’avenir quant à ses installations sportives.

Pour Rémi Brière, entraîner-chef des Fondeurs, il s’agit d’un grand privilège que d’organiser cette finale qui nécessitera une équipe de plus de 50 bénévoles : « Nous avons l’expertise et les bénévoles nécessaires pour bien recevoir l’élite provincial du ski de fond ».

D’autres détails sur cette Coupe Québec seront disponibles sur le site internet de Ski de Fond Québec : www.skidefondquebec.ca et du Club Fondeurs-Laurentides : www.fondeurslaurentides.com

 

 

 

 

Le détenteur du globe de cristal n’a pas dit son dernier mot !

Le skieur de Mont-Tremblant, Érik Guay, qui avait causé la grande surprise en mars dernier en remportant le super-G des finales de la Coupe du monde, est monté sur la troisième marche du podium vendredi dernier à Val Gardena, en Italie dans l’épreuve du super-G. Il demeure véritablement une menace pour ses adversaires cette saison.

Cette belle performance fait du bien à Érik qui avait connu un début de saison difficile au Lake Louise et à Beaver Creek. En effet, l’athlète de 35 ans attribue ses moins bonnes descentes à sa mauvaise gestion de la pression exercée par son titre acquis en mars dernier : « En fait, je ne savais pas comment gérer cette pression quand la saison s’est amorcée, je ne savais même pas quelle genre de pression je ressentirais, a expliqué Guay.

Il a trouvé de l’aide. De l’aide que lui procure le psychologue sportif, le Dr Derek Robinson avec qui il travaille depuis juin. Cette collaboration est bénéfique pour le skieur jusqu’à maintenant : « Il m’a  permis de ne pas paniquer avec mes insuccès de début de saison, alors que les attentes sont si élevées. Ça m’a permis de demeurer concentrer sur mon ski », racontait Érik en téléconférence aux journalistes.

Il a de quoi être fier de son temps de vendredi dernier. Guay a stoppé le chrono à une minute, 35,16 secondes, 81 centièmes derrière le chrono de 1:34,35 de l’Autrichien Michael Walchhofer, grand gagnants de la course.

Sa prochaine course aura lieu à Bormio, en Italie, le 28 décembre prochain.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de