Investissement d’un demi-million de dollars dans les Laurentides

Par Ève Ménard (journaliste de l'initiative locale)
Investissement d’un demi-million de dollars dans les Laurentides
La ministre du Tourisme a pris le temps de discuter avec Louis-Philippe Hébert, président et chef de la direction aux Sommets (à gauche sur la photo), et Christian Dufour, directeur du marketing (au centre dans la photo). (Photo : Ève Ménard )

Une aide financière de 500 600$ a été octroyée à la MRC des Laurentides pour la réfection des bâtiments de l’ancienne pisciculture de Saint-Faustin-Lac-Carré.

C’est ce qu’a annoncé la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, de passage dans les Laurentides lundi dernier. Cet investissement s’inscrit dans le projet de mise en valeur du site de l’ancienne pisciculture, qui proposera aux visiteurs deux attraits touristiques, soit EAK Sentier des cimes et Gourmet Sauvage.

On rappelle que le projet EAK Sentiers des cimes, mené par des spécialistes allemands, en partenariat avec la MRC des Laurentides, consiste à construire une promenade en bois surélevée à travers la forêt. La structure intégrera une tour d’observation en bois de 40 mètres de hauteur, la première en son genre en Amérique du Nord. « C’est un produit d’appel qui est fort pour les Laurentides », se réjouit Mme Proulx. Cette installation attirera bien des touristes, selon la ministre. Elle-même a très hâte de pouvoir l’emprunter.

Visite au Sommet Saint-Sauveur

Après son passage à Saint-Faustin-Lac-Carré, la ministre du Tourisme s’est rendue au bas des pentes du Sommet Saint-Sauveur. Accompagnée de Marguerite Blais, députée de Prévost, elle a visité les installations, à l’aube de l’ouverture du Parc aquatique qui aura lieu le samedi 19 juin prochain. Madame Proulx est une habituée de la région des Laurentides. Enfant, c’est au Mont-Gabriel qu’elle a appris à skier. Elle se rappelle même que sa première visite aux glissades d’eau remonte à 1988.

Dans ses coups de cœur de la région, Mme Proulx souligne le Corridor aérobique situé à Morin-Heights, ainsi que le P’tit Train du Nord qu’elle décrit comme un « classique indémodable ».   

Plus précisément, le projet de réaménagement du site poursuit les objectifs suivants :

  • Optimiser l’accès des visiteurs (automobilistes, piétons, cyclistes) avec, entre autres, quatre stationnements.
  • Installer les équipements sanitaires et électriques du bâtiment Atelier blanc pour Gourmet Sauvage.
  • Modifier le bâtiment principal afin qu’il serve d’espace d’accueil pour le projet d’EAK Sentiers des cimes.
  • Améliorer l’espace gazebo afin de permettre de pique-niquer sur place.
Marguerite Blais et Caroline Proulx
Marguerite Blais et Caroline Proulx ont profité de leur passage au Sommet Saint-Sauveur pour faire quelques coups de mini-golf. Photo : Ève Ménard
Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Lise bacon
Lise bacon
4 mois

Bravo, bravo, bravo! J’ai bien d’essayer le sentier en bois à st-faistin- lac carre