Irrigation du côlon

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Irrigation du côlon

un esprit clair dans un corps propre!

L’irrigation du côlon on y adhère ou on fuit! Si l’idée nous répugne, c’est peut-être  qu’on a une mauvaise conception du protocole qui entoure la pratique. Si on y adhère c’est qu’on en a ressenti tous les bienfaits et mesuré tous les bénéfices. Et si on démystifiait l’irrigation du côlon!

L’irrigation du côlon est une méthode fort ancienne qui date de 400 ans av. J-C, du temps où Hippocrate, considéré comme «le père de la médecine», recommandait de  nettoyer l’intestin en cas de fièvre. De nos jours, on sait que la pratique procure une sensation de bien-être général, de légèreté et de détente. Le sommeil plus récupérateur, les fonctions rénales et hépatiques améliorées, l’immunité renforcée, les états inflammatoires et congestifs soulagés, sont quelques-uns des résultats qui en découlent.

Le côlon ou gros intestin qui mesure au moins six pieds, est un organe méconnu qui remplit deux fonctions distinctes: l’élimination des déchets, et la réabsorption par le système, de l’eau et d’une partie des sels minéraux. Le stress, les déchets et toxines liés à l’alimentation moderne raffinée et pauvre en fibres, ralentissent la progression des aliments dans l’intestin et en favorisent la putréfaction et la fermentation. C’est pourquoi l’irrigation du côlon peut être si utile, favorisant la désintoxication de l’organisme et soulageant bien des problèmes de santé: obésité et mauvaise digestion, paresse intestinale, constipation, diarrhée, gaz, ballonnements, faiblesse abdominale, œdème, inflammations, colites, diverticulites, parasites, candida albican, menstruations difficiles, insuffisance rénale.

Le protocole

L’irrigation est une technique visant à nettoyer le côlon en douceur. Après la délicate insertion dans le rectum d’une canule stérilisée bien lubrifiée, connectée à un ensemble jetable à double conduit – une pour l’entrée d’eau filtrée, l’autre pour l’expulsion des déchets, le tout branché à une machine de contrôle –, l’hygiéniste fait circuler l’eau et  procède à des massages abdominaux ayant pour effet de déloger les dépôts coloniques sans que la personne ait à bouger, se retenir ou forcer. S’évacuent alors un cocktail de gaz emprisonnés depuis des années, d’acidité et de putréfaction.

Le traitement est indolore, inodore et dure environ 45 minutes. C’est une méthode douce qui ne comporte aucun danger lorsqu’elle est pratiquée par un-e hygiéniste certifié-e dont l’équipement est adéquat. Elle fait partie du fondement des médecines naturelles, convient à tous âges, et permet d’améliorer nettement les résultats de toute thérapie.

 

Préparation

L’irrigation du côlon ne se fait pas à la légère et demande une préparation préalable. La prise de psyllium et d’une tisane laxative douce, ainsi que certains mouvements quelques jours avant le traitement, permettent l’amollissement des parois encroutées de l’intestin, facilitant l’évacuation des déchets accumulés et une efficacité accrue du nettoyage. 

Les bienfaits

Francine Gendreau, naturopathe spécialisée pratiquant l’irrigation du côlon depuis 27 ans, explique: «Dès la première irrigation du côlon, on ressent un bienfait général immédiat. Une fois dégagé de toutes ces accumulations de longue date, le ventre dégonfle et on ressent un effet de légèreté. Les parois intestinales retrouvent leur tonus musculaire, le côlon reprend son rythme naturel ce qui fait que les fonctions du corps s’améliorent. Les bienfaits se reflètent jusque sur la peau qui s’éclaircit!» affirme la spécialiste.

L’irrigation du côlon serait-elle le secret d’un rajeunissement général du corps et d’une revitalisation de l’esprit… résultat d’un corps assaini?

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de