Isabelle Leblond, candidate du PLQ dans Bertrand

Photo de Cynthia Cloutier Marenger
Par Cynthia Cloutier Marenger
Isabelle Leblond, candidate du PLQ dans Bertrand

«Si je suis élue, mon intention est d’aller chercher le ministère des Sports et des Loisirs. Ce serait un vrai plus pour la région.»

Après une carrière de 16 ans dans le conditionnement physique, la jeune entrepreneure Isabelle Leblond, résidente de Saint-Sauveur, s’est lancée dans la course à la députation de Bertrand avec l’énergie et l’ambition qui la caractérisent. Forte de ses compétences en affaires et en droit, elle entend travailler de concert avec les élus municipaux et régionaux pour dynamiser la circonscription.

Se décrivant comme une «personne de résultats qui sait ce que c’est de travailler fort», Isabelle Leblond n’a pas chômé depuis sa décision de se porter candidate pour le Parti libéral du Québec (PLQ). Afin de bien saisir les enjeux de la circonscription, elle a rencontré les 17 maires et mairesses des municipalités de Bertrand. «Il faut travailler en équipe, croit la candidate libérale. C’est pourquoi j’ai rencontré tous les maires de la circonscription.»

Enjeux prioritaires

Ces rencontres lui ont permis de constater qu’hormis quelques municipalités, la plupart souffrent d’une économie morose, majoritairement dépendante du tourisme. Selon Isabelle Leblond, redresser l’économie constitue ainsi l’un des enjeux prioritaires de la circonscription. La candidate décline celui-ci en trois aspects interreliés: l’éducation, la création de meilleurs emplois et l’économie locale.

Concernant l’éducation, Isabelle Leblond désire diminuer le décrochage scolaire, élevé dans la région. Pour elle, la solution passe par une meilleure accessibilité à la formation professionnelle. «Tout le monde n’est pas fait pour aller à l’université, croit la candidate. Il en faut, des plombiers et des mécaniciens!» C’est pourquoi elle prône le retour des écoles de métiers sur l’ensemble du territoire, à la manière des polyvalentes autrefois.

Quant à la création d’emplois, Isabelle Leblond croit que Bertrand bénéficierait d’un gouvernement libéral, qui éloignerait les inquiétudes des investisseurs liées à la séparation du Québec. L’économie locale y gagnerait également, en autant qu’on s’attaquerait à diversifier les moteurs économiques et à créer de nouveaux champs d’intérêt pour les touristes, qui les attireraient malgré la température incertaine.

Enfin, la santé fait aussi partie des enjeux de Bertrand, au premier chapitre l’accès à un médecin de famille pour tous. Comme solution, la candidate libérale privilégie le développement des coopératives de santé, «une belle formule, mais qui a besoin d’être travaillée» et la formation de «super infirmières» qui vont «permettre aux médecins de passer 100% de leur temps à leurs tâches de médecin.»

Perspectives d’avenir

Ambitieuse, Isabelle Leblond vise un ministère si elle est élue. Pour amener les citoyens à la préférer à Claude Cousineau, député sortant de Bertrand, elle fait valoir sa jeunesse et son énergie. «J’ai 33 ans. Je suis prête à travailler fort. Claude Cousineau est un gentil monsieur mais, en 16 ans, il n’a jamais été ministre. Les gens l’aiment bien, mais ils savent que ce n’est plus lui qui va se battre pour la région. D’ailleurs, dans un an ou deux, vu son âge, M. Cousineau va planifier sa retraite.»

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de