Jacques Gariépy un maire comblé et encore rêveur

par Ève Ménard
Jacques Gariépy un maire comblé et encore rêveur

Jacques Gariépy, actuel maire de Saint-Sauveur, a hérité du poste d’une manière toute naturelle qui s’est inscrite dans la continuité de sa carrière. 

 

Presque toute sa vie, il a évolué dans le domaine bancaire. Un jour, Michel Lagacé, qui était à l’époque maire de Saint-Sauveur et planifiait sa retraite, lui demande s’il avait un intérêt pour se présenter éventuellement à la mairie. « C’est sûr que j’avais besoin de réflexion, ce n’était pas dans mon plan de carrière. Finalement, j’y ai pensé et j’étais rendu là dans ma vie, donc je me suis présenté », explique Monsieur Gariépy. « Je suis maire depuis 6 ans et j’adore ça », ajoute-t-il.

L’amour de Saint-Sauveur et des arts 

Saint-Sauveur est une ville qui comble parfaitement le maire et sa famille, eux qui y résident depuis maintenant plus de 25 ans. « Avant ça, on venait passer tous nos hivers ici, on louait un chalet, une maison ou un condo pendant les 6 mois d’hiver. C’est un lieu qu’on affectionne depuis longtemps », me raconte-t-il. C’était souvent l’occasion de rencontres familiales et tout le monde en profitait pour faire du plein air. « Moi, je fais du ski depuis longtemps, j’ai fait aussi du vélo dans le temps. Je joue au golf l’été »

Maintenant, quels sont ses rêves pour la ville? Il en a encore beaucoup, me dit-il, mais il en a quand même réalisé quelques-uns. C’est le cas notamment de la nouvelle école confirmée par le ministère; il s’agira d’une école de 650 personnes qui devrait ouvrir pour 2021 ou au début de 2022. « Ça va nous permettre de récupérer l’École Marie-Rose et d’en faire une maison pour les organismes communautaires. »

Jacques Gariépy est aussi un grand amateur d’art. « Ma femme et moi, on est abonné au théâtre Jean Duceppe depuis 35 ans. On y va une dizaine de fois par année. » Je lui parle de la possibilité d’avoir une salle de spectacle, ici à Saint-Sauveur. Vous aimeriez? « C’est évident », me répond-t-il. « C’est ce qu’on regarde depuis longtemps. Ça fait 6 ans que je suis maire et ça fait 6 ans que j’y songe, qu’on en parle annuellement lorsqu’on fait la révision de nos engagements. On accueille le Festival des arts de Saint-Sauveur (FASS) depuis plus de 20 ans et ils ont besoin d’une salle permanente. On s’assoit ensemble le FASS et nous, et on est en train regarder la possibilité d’une salle de spectacle pour la ville. » 

La famille avant tout 

Le politicien est aussi très impliqué dans différentes causes de maladies, comme celle de la sclérose en plaques. « J’ai un de mes frères dont la femme est atteinte de sclérose en plaques. Elle est en fauteuil roulant depuis une trentaine d’années. Ils ont eu deux enfants, un gars et une fille. Sa fille est décédée, il y a quelques années, de sclérose en plaques; elle avait 35 ans. Ça brise les familles et ça fait réfléchir sur l’implication qu’on peut avoir. » Il s’implique aussi pour la Société canadienne du cancer et la Marche pour l’Alzheimer, toutes des causes qui lui tiennent à cœur. 

Vous devinerez que Jacques Gariépy est un homme de famille, lui qui adore les repas familiaux. « J’ai deux enfants de 38 et 39 ans. Ce que j’aime le plus, c’est un repas avec eux qui s’étire sur des heures et pendant lequel on parle de plein de choses. »

Justement, à Noël, c’est toujours lui qui reçoit la famille pour souper. « On a toujours dit aux enfants que Noël, c’est en famille et personne ne reste seul. S’ils connaissaient des gens qui étaient seuls ou qui avaient moins de famille, on leur disait de les invitwer à la maison. Il y a un ami à mon garçon qui ne fêtait pas Noël. Alors depuis 20 ans, il vient passer Noël chez nous. Aujourd’hui, il amène même sa conjointe et sa petite fille », me raconte-t-il avec un large sourire. 

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments