Jardins Nourri-Cîmes : Une coop de solidarité verra le jour à Saint-Adolphe-d’Howard

Par Marie-Catherine Goudreau
Jardins Nourri-Cîmes : Une coop de solidarité verra le jour à Saint-Adolphe-d’Howard

Il y a un an, l’idée de faire une coopérative de maraichage a germé dans la tête de quelques résidents de Saint-Adolphe-d’Howard. Leur but commun : aider leur communauté à atteindre l’autonomie alimentaire en créant des jardins communautaires.

L’été dernier, une équipe s’est formée petit à petit pour créer le conseil d’administration qui compte maintenant 7 membres. À long terme, la coopérative Jardins Nourri-Cîmes souhaite acquérir un terrain où il sera possible d’avoir une terre pour produire des légumes et fruits biologiques. Audrie Tremblay fait partie du conseil et est secrétaire par intérim pour la coopérative. « Richard (le président) et Mylène (membre du conseil) avaient parlé de remettre Saint-Adolphe sur la map pour l’agriculture, comme c’était le cas il y a plusieurs années », explique-t-elle.

Recherche de terrain

Actuellement, la coop est à la recherche d’un terrain à acquérir, mais il reste encore beaucoup d’étapes avant de pouvoir commencer réellement le projet. « Une fois qu’on va avoir le terrain, il faut faire le défrichage, installer les bâtiments et les serres, amener le compost, planter des engrais pour enrichir le sol… » Dans les Laurentides, surtout à Saint-Adolphe, ce ne sont pas les meilleures terres pour cultiver, « mais rien n’est impossible », assure Audrie.

Dans un deuxième temps, les membres de la coop seront invités à donner un coup de main pour cultiver. « On organisera des évènements où l’on se partagera les tâches. Ce sera quelque chose de très convivial. Puis, ça donnera une opportunité aux gens de travailler la terre et d’apprendre. » Tout ça vient avec l’esprit communautaire où le partage et l’entraide sont favorisés. Ainsi, lorsqu’on devient membre de la coopérative, on adhère à participer aux tâches, mais aussi à récolter les fruits de notre travail.

S’ajoute au projet un volet éducatif qui sera mis en place pour impliquer les jeunes. « On souhaite avoir une entente avec l’école de Saint-Adolphe et les garderies. On enseignerait aux jeunes le rapport à la terre et on organiserait des ateliers avec les écoles. »

Formule pour l’été

Pour cet été, Jardins Nourri-Cîmes a décidé d’offrir une formule à ses membres, même si le terrain ne sera pas disponible dès maintenant. « On voulait lancer notre campagne de financement et de membership en proposant quelque chose de concret. » La coop propose donc un abonnement à des paniers de légumes aux deux semaines. Ces derniers proviennent du Kiosque des Ancêtres à Laval et coûtent 31$. « Quand on s’inscrit aux paniers, il faut être adhérent à la coop », souligne Audrie.

La coopérative est encore à la recherche de membres qui souhaiteraient participer et s’impliquer dans cette initiative. « On a aussi besoin de gens qui ont différentes connaissances et qui proviennent de tous les domaines. Être plus nombreux permet de partager les tâches et de multiplier les savoir-faire de chacun », conclut Audrie.

Pour devenir membre de la coopérative Jardins Nourri-Cîmes :
Facebook Jardins Nourri Cîmes | coopjardinsnourricimes@gmail.com| 438 883-4047

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments