Jim Stein propose un partenariat à la Ville pour les sentiers du Mont-Habitant

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Jim Stein propose un partenariat à la Ville pour les sentiers du Mont-Habitant
L’entrée du chemin du lac est interdite aux vélos de montagne, au Mont-Habitant. (Photo : Archives, Luc Robert)

Finie l’entrée des vélos

Luc Jim Stein, porte-parole de la famille du même nom possédant plusieurs terrains au Mont-Habitant, propose un partenariat à la Ville de Saint-Sauveur, afin que les adeptes de marche puissent toujours utiliser ses sentiers. Toutefois, il n’autorisera plus l’accès aux vélos via l’entrée du chemin du Lac.

« Je propose un pacte d’un an, sur une base temporaire, afin que les marcheurs et randonneurs, seuls ou avec leur chien, puissent emprunter les sentiers. Je vise une possible entente avec la municipalité, afin qu’ils défraient les assurances, notamment en matière de responsabilité civile. En échange, j’autoriserai les gens à passer sur nos terrains. La Ville a bien travaillé avec nous, jusqu’à maintenant, tout comme la SOPAIR et Plein air Saint-Sauveur. Il s’agit de voir ce que les élus feront des négociations ensuite », a souligné M. Stein.

Finie l’entrée des vélos
Jim Stein possède plusieurs terrains au Mont-Habitant.

Ce dernier n’a pas de préférence avec qui travailler à la mairie, en autant que tout le monde y trouve son compte. « Le dossier de l’accès aux sentiers du Mont-Habitant semble sur la glace, jusqu’aux élections du 7 novembre. M. Gariépy a été très juste avec moi dans le dossier, mais M. Luc Leblanc s’est aussi informé. Je n’ai pas de préférence avec qui travailler. À date, j’ai eu deux rencontres avec Plein air Saint-Sauveur (PASS) et la Société de plein air des Pays-d’en-Haut (SOPAIR). Je suis ouvert d’esprit : j’invite les intéressés à se regrouper pour définir les objectifs et les défis pour avoir des randonneurs ici. Messieurs Lauzon et Trudeau sont coopératifs chez PASS », a-t-il remarqué.

Fini les vélos

Une chose semble claire à l’esprit de M. Stein. Les vélos de montagne ne risquent pas de revenir dans ses parcours forestiers, du moins pas via l’entrée du chemin du Lac.

« Je veux bien accommoder tout le monde, mais ceux qui effectuent des descentes agressives de vélo de montagne n’aident pas la cause des adeptes. Les vélos ne pourront plus entrer par l’embouchure du chemin du Lac. Des scénarios priorisent une entrée déplacée vers l’ouest, via la montée Saint-Elmire. On verra bien s’ils peuvent négocier avec les proprios des terrains s’y trouvant. »

Jim Stein a lui-même procédé à un aménagement, afin de ne pas empêcher les randonneurs de circuler.

« J’ai coupé des branches et aménagé une piste temporaire. On a suivi un terrain à niveau, pour que le tracé soit plus facile à marcher pour les personnes âgées. Ça forme un genre de loop (cercle), d’une distance quatre fois plus longue que ce que j’offrais avant. Je fais un compromis, mais les gens doivent être conscients que ce sont des terrains privés. La Ville  et les organismes doivent éduquer les utilisateurs, en installant des pancartes de consignes et en contrôlant les lieux. Je reste prêt à collaborer. »

Mise en demeure

Au cours de l’été, des intervenants ont mentionné que l’avenir des sentiers à vélo à Saint-Sauveur passe par les tracés de la Marquise et de ceux du futur secteur du lac des Becs-Scies. Au Mont-Habitant, les propriétaires « du fond » ne voient pas l’intérêt à vendre leurs terrains pour en céder l’accès. Une mise en demeure d’un propriétaire a même été livrée à PASS, les accusant d’avoir aménagé des sentiers sur son terrain privé.

« Les sentiers existaient avant même la fondation du regroupement. Ce n’est donc pas nous qui avons effectué des travaux. Le monsieur a fermé les sentiers existants sur son territoire. Il faut respecter son interdiction. Pour entrer dans les sentiers du Mont-Habitant, il faudra définitivement une passerelle pour contourner les lieux interdits d’accès ou déplacer l’entrée. D’autre part, j’aimerais bien entendre les candidats à la mairie nous indiquer leur position pour la pérennisation des sentiers avant les élections », a espéré tout-haut le secrétaire de PASS, M. Michel Lauzon.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Alain Daviault
Alain Daviault
1 mois

Bravo M. Lauzon de faire référence aux aspirants candidats à la Mairie. Effectivement, il serait très intéressant de connaitre des aspirants candidats officiels leur opinion.