Journée contre l'homophobie

Par Journal Accès

Émilie Belleville, centre Sida Amitié, Saint-Jérôme

 

Le 17 mai est une journée symbolique pour la diversité sexuelle. En effet, en 1990, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a retiré l’homosexualité dans la liste des maladies mentales. Ce fut un grand pas vers l’abolition des préjugés, ainsi que de l’homophobie.

De plus, au cours des années qui ont suivi, plusieurs personnes se sont investies pour cette cause. Plusieurs célébrités ont fait leur «coming-out» publiquement afin d’abolir les tabous et sensibiliser les gens face à cette réalité. Ellen

DeGeneres (actrice), Elton John (chanteur), Amélie Mauresmo (championne de tennis), Joël Legendre (acteur et animateur québécois), Bertrand Delanoé (maire de Paris), Jasmin Roy (acteur et animateur québécois) et Brendon Burke (athlète du monde du hockey), pour ne nommer qu’eux, sont ces célébrités qui ont permis l’évolution de cette cause.

Malheureusement, encore aujourd’hui, plusieurs personnes, qu’elles soient homosexuelles ou non, sont toujours victimes de discrimination sexuelle. Parce que notre société condamne tous gestes homophobes, ceux-ci se font donc de plus en plus subtilement. C’est pourquoi, en cette journée si spéciale, il est important de sensibiliser la population à l’homophobie et à toutes les tournures que ces gestes peuvent prendre.

Pourquoi le Centre Sida Amitié (CSA) se sent concerné par cette lutte? Le CSA lutte depuis plusieurs années contre la discrimination faite aux personnes atteintes du VIH, ainsi que celle faite aux personnes itinérantes. De plus, nous avons le plaisir de travailler avec des personnes gaies, lesbiennes, bisexuelles et transgenres. L’homophobie, tout comme l’égalité homme/ femme sont des formes de discriminations dans notre société. C’est pourquoi, le Centre Sida Amitié croit en l’importance de la lutte contre l’homophobie. Nous souhaitons rappeler à la population que le 17 mai est la Journée Internationale contre l’Homophobie et que ce phénomène est malheureusement encore présent dans notre société.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de