Juneau veut un vox pop

Par Eric-Olivier Dallard

Maison Thibodeau

Le propriétaire de la maison Thibodeau aimerait que la population se prononce haut et fort à savoir s’ils préfèrent la maison à sa hauteur d’origine (la hauteur actuelle) ou s’il faut l’abaisser sous le niveau de la rue. Le réalisateur affirme qu’il a tenté plusieurs fois de soumettre cette question à l’ordre du jour mais qu’il s’est fait sans cesse rabrouer par le directeur général de la municipalité, Gilbert Aubin.
«Le seul argument que le maire me dit c’est que sa maison aussi est sous le niveau de la rue, clame Philippe Juneau. C’est pas fort! Est-ce que sa maison a un statut particulier? Clément Cardin affirme que le Conseil consultatif en urbanisme a consulté des experts. Moi mes experts, c’est Parcs Canada. J’ai récolté 70 signatures de gens du quartier. Une seule personne n’a pas voulu signer parce qu’elle joue au golf avec le maire» lance Philippe Juneau, qui demeure convaincu qu’il était illégal de faire sortir son caméraman de la séance du conseil de ville. «C’est un événement public et tout le monde a le droit de savoir ce qui se passe là.» Selon le promoteur, même le code de la Régie du bâtiment suggère une pente dégressive entre la maison et l’extérieur de la propriété pour assurer l’écoulement des eaux de surface. «Mme Legault (urbaniste à la ville) ne veut tout de même pas que je creuse une tranchée au beau milieu du terrain pour laisser couler l’eau!»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de