Justine Chartrand-Grégoire à nouveau au sommet de son art

par Luc Robert
Justine Chartrand-Grégoire à nouveau au sommet de son art
À 11 ans, Justine Chartrand-Grégoire a remporté l’or à la compétition provinciale souvenir « Georges-Éthier 2019 » à Beauport. Photo de Josée Chartrand

Patinage artistique

La patineuse artistique Justine Chartrand-Grégoire a remporté la médaille d’or à la compétition provinciale souvenir « Georges-Éthier 2019 » à Beauport, dans la catégorie juvénile dames, chez les moins de 12 ans.

 

L’athlète de Sainte-Anne-des-Lacs a amorcé sa campagne 2019-2020 avec un renouveau presque complet.

« Ma nouvelle saison de patinage a commencé dans une nouvelle catégorie, avec une nouvelle chorégraphie et une médaille d’or à Besuport. Je suis très contente d’avoir pu gagner face à 20 compétitrices », a-t-elle souligné.

La soliste continue de mettre au point son nouveau numéro.

« Je pratique ma nouvelle chorégraphie depuis un mois et demi. Je m’élance sur le nouveau Mary Poppins. Je voulais avoir une musique plus joyeuse. J’essaie d’être plus expressive, car ça m’aide aux yeux de juges. Je me sens comme une narratrice de l’œuvre. J’interprète son rôle, son histoire, en survolant la glace ».

« Dans son rôle personnalisé de Mary Poppins, elle devient Mary. Justine entre dans son personnage et on a reçu d’excellents commentaires de son jeu », a souligné son entraîneur, Yvan Desjardins.

Amies extérieures seulement

Son triomphe à Beauport ne semble pas l’avoir déboussolée outre mesure.

« Il s’agissait de ma première présence à Beauport, mais je me sentais aussi bien qu’aux pratiques à Rosemère, à l’école Excellence de Rosemère. J’ai voulu laisser une très bonne impression dès la première journée. En dehors de la glace, je jasais avec mes amies, Marie Cantin et Mégane Vallières ».

Pour l’entraîneur Desjardins, la jeune prodige suit la courbe de développement prévue.

« Elle suit le processus et nous intégrons des éléments plus difficiles à exécuter. Justine me surprend tout le temps, étant une des plus jeunes de la catégorie. Pendant qu’elle travaille fort à la réception de ses doubles axels, elle ne se rend pas compte des gestes naturels et élégants qu’elle réussit, dans d’autres facettes, qui lui permettent d’impressionner les juges. En moins d’un an, elle a grandement amélioré son patinage et sa compréhension des chorégraphies. La qualité de ses efforts à l’entraînement l’aide grandement ».

Triples axels

L’étudiante de 5e année de l’élémentaire à Saint-Sauveur prépare son futur.

« On a commencé tranquillement ma préparation aux catégories futures. J’apprends graduellement les triples sauts. Les atterrissages des doubles-axels sont aussi difficiles, mais je les maîtrise de mieux en mieux ».

À Montréal

Justine Chartrand-Grégoire sera de nouveau « en piste », du 15 au 17 novembre prochains, lors d’une compétition régionale à l’aréna Maurice-Richard de Montréal.

« C’est bon pour moi de me mesurer à des patineuses de Montréal et d’ailleurs. Ça me permet d’élever mon niveau. Mon objectif est de dépasser les 34 points, qui me placeraient idéalement au classement. Si je réussis mes doubles axels et que je figure bien aux huit éléments à exécuter, je devrais encore bien me classer ».

Le calendrier 2019-2020 de la jeune athlète comprend huit compétitions, soit quatre régionales et quatre provinciales.

« Ce sera la même chose à Sherbrooke, lors des championnats B, à la fin de janvier et aux finales régionales, qui se tiendront à Saint-Jérôme. Je devrai me concentrer à bien réussir mes figures ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de