La Butte à Mathieu fait l’objet d’un livre!

Par Eric-Olivier Dallard

Par Sylvain Rivière et Gilles Mathieu

Fin de la Grande noirceur. Le Québec, en pleine effervescence d’après-guerre, s’apprête à faire revivre la chanson française. Nous sommes à la fin des années cinquante, en 1959 pour être plus précis, année où les Laurentides ont vu s’ouvrir, en plein coeur de Val-David, La Butte à Mathieu.

Cette boîte à chansons a fait vibrer les Québécois jusqu’en 1976 et a été un modèle pour la quasi-totalité des boîtes à chansons qui ont ouvert leurs portes au Québec. C’est l’artiste Gilles Mathieu qui a été l’instigateur de ces lieux après avoir suivi de près l’aventure de la boîte à chansons montréalaise Chez Bozo, qui a connu une courte existence.

Voilà ce qu’on découvre dans les premières pages de l’ouvrage de Sylvain Rivière et Gilles Mathieu, La Butte à Mathieu, véritable album illustré de l’histoire d’un simple poulailler devenu lieu mythique de la chanson québécoise où tous les grands se sont produits et où plusieurs ont commencé leur carrière.

C’est ensuite en 1960 que Gilles Mathieu déménage la Butte dans l’atelier de son père, qu’il agrandira en y donnant l’apparence d’une grange. Là-bas, on a pu y entendre des chansonniers, mais aussi y voir des sculpteurs et des comédiens, dont Raymond Lévesque qui y a présenté ses revues. L’endroit a accueilli des spectacles pour enfants, des fêtes populaires et aussi le premier festival de jazz.

Plusieurs artistes, comme René Derouin, ont même profité de La Butte à Mathieu pour installer leurs pénates à Val-David.

Vivre la Révolution tranquille

Lire La Butte à Mathieu c’est assister à la libération nationale qu’a connue le Québec en pleine Révolution tranquille, ou la revivre pour certains. On plonge dans les souvenirs de Gilles Mathieu, qui, çà et là, raconte ses rencontres avec Félix Leclerc, Pauline Julien, Gilles Vigneault, Georges Dor, Yvon Deschamps, Robert Charlebois, Mouloudji, Guy Béart, Renée Claude, Diane Dufresne et Édith Butler, pour ne nommer que ceux-là.

Les nostalgiques aimeront s’imprégner, à la fin du livre, de la quinzaine de témoignages de ceux qui ont été les précurseurs de la chanson québécoise, entre autres Raymond Lévesque, Claude Léveillée, Claude Gauthier et Louise Forestier.

La Butte à Mathieu, c’est avant tout un devoir de mémoire pour tous les Québécois qui ont à coeur leur histoire, notre histoire!

Homme de coeur et passionné de musique, Gilles Mathieu a bâti, agrandi, géré et animé La Butte à Mathieu, une boîte à chansons située à Val-David qui a fait vibrer le Québec et plusieurs de ses artistes, de 1959 à 1976. En 2009, Gilles Mathieu a reçu la médaille de l’Assemblée nationale du Québec.

Natif de Carleton, Sylvain Rivière est écrivain, poète et journaliste. Il a écrit le texte de chansons populaires et publié une quarantaine de livres, dont des romans, des albums pour la jeunesse, des pièces de théâtre et des recueils de poésie, pour lesquels il a reçu de nombreux prix.

Le livre, publié chez VLB Éditeur, sera en librairie à partir du mardi 2 novembre. 176 pages, 34,95$.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de