La Cabane à sucre Raymond

Par dyanebouthillette
La Cabane à sucre Raymond
(Photo : Courtoisie)

Pour un bon temps des sucres

Située au sommet d’une montagne tout près de l’autoroute 15 à Piedmont, la cabane à sucre Raymond offre une ambiance chaleureuse et conviviale. En passant par des sentiers battus avec un menu traditionnel, la saveur des plats et les recettes portent toutefois une signature unique.

 

Construite en 1955, la cabane à sucre Raymond a été fondée par Arthur Raymond puis reprise par ses enfants. Sa fille Martine ayant tenu le flambeau pendant 25 ans, c’est Maxime Circé qui, depuis l’an dernier, a pris possession de l’entreprise de la cabane à sucre. La famille Raymond est par ailleurs demeurée propriétaire du bâtiment et de l’érablière.

« Ça faisait déjà 5 ans que j’étais producteur de sirop d’érable ici. J’avais en location le secteur de production de sirop d’érable que je vendais à la cabane à sucre Raymond », mentionne Maxime Circé.

Qui est Maxime?

Traversant le seuil, je suis rentrée dans l’univers de la cabane à sucre Raymond animée par une musique créant une ambiance folklorique. Guidée par des voix d’enfants exprimant la joie d’une sortie scolaire et l’odeur d’une bonne bouffe du temps des sucres, j’ai traversé la salle à manger pour me diriger vers l’entrée de la cuisine. Un grand gaillard m’accueillit avec un sourire fendu jusqu’aux oreilles. De toute évidence, cet homme est passionné par son métier qui lui va comme un gant.

Durant l’entrevue, Maxime Circé m’a entre autres raconté sa passion pour la production de sirop d’érable qui s’est présentée sur la pointe des pieds. « J’ai commencé tranquillement à en produire moi-même et à faire des tests. J’ai appris beaucoup à travers les réseaux sociaux, des sites web et des lectures. Ensuite quand j’ai commencé la production ici, je suis allé suivre des formations au Centre agricole de Mirabel sur le système d’évaporation et le système d’osmose. Je voulais m’assurer d’avoir les bonnes qualités et aptitudes pour pouvoir produire une quantité de sirop d’érable assez considérable pour la restauration », affirme-t-il.

Et vous produisez aussi du miel?

« Oui, j’ai mon entreprise qui s’appelle Miel’O’Max depuis 3 ans. Je suis certifié apiculteur professionnel du collège d’Alma. J’ai des colonies d’abeilles et je produis dans la région. J’essaye d’être loin des pesticides et d’avoir du miel le plus pur possible », a répondu Maxime.

Miam que c’est bon!

La qualité exceptionnelle de la nourriture faite sur place et la couleur de son menu offert dans les assiettes expriment la différence de la cabane à sucre Raymond. « On est reconnu pour les oreilles de crisse. On fait du ragoût de boulettes, ce qui est très rare dans une cabane sucre. On s’assure d’une qualité et un service optimal. On met l’emphase sur ça », affirme Maxime.

Présentant un menu gourmand pendant le temps des fêtes, la cabane à sucre Raymond offre des plats traditionnels rehaussés. « Oui, on a de la tourtière, mais notre menu gourmand c’est vraiment des fèves au lard, des omelettes, de la soupe aux pois avec du jambon dedans. Plutôt que d’avoir seulement deux desserts, on en a six.»

Heure d’ouverture :

Du lundi au jeudi de 11 h à 20 h.
Vendredi de 11 h à 21 h.
Samedi de 11 h à 21 h et dimanche de 10 h à 20 h.

« On est ouvert 7 jours sur 7 du 29 février au 30 avril,» indique Maxime Circé. « Cette année on a ouvert le 26 décembre pour le temps des fêtes. L’année prochaine, si tout va bien, on devrait ouvrir les week-ends à partir du 1er décembre.»

444, chemin Avila, Piedmont  |  450 224-2569  |  www.cabaneraymond.ca

Mise à jour

Pour suivre les recommandations du gouvernement, la salle à dîner de la Cabane à sucre Raymond sera fermée du 15 mars au 30 mars 2020.  La cabane à sucre continuera toutefois ses activités dans la cuisine pour servir des repas prêt à emporter et prêt-à-manger ainsi que des produits de l’érable. Possibilité de livraison.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de