La cohérence cardiaque

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval

On respire par le nez!

On entend beaucoup parler de cohérence cardiaque pour la simple et bonne raison qu’en cette ère où le stress est malheureusement à l’agenda de la vie de bien des gens, il faille trouver des moyens simples de le contrer de façon naturelle. Mais comment atteindre la cohérence cardiaque dans la pratique? Et qu’est-ce que ça donne, dans la réalité?

Cohérence cardiaque?

Par cohérence cardiaque, on entend le contrôle de sa respiration par des techniques élémentaires qui permettent de ralentir non seulement le rythme de son souffle et celui de sa tension artérielle, mais également de réduire son anxiété ou sa dépression quelle qu’en soit la cause. Même si le terme « cohérence cardiaque » est relativement nouveau, sa pratique est en fait millénaire, puisque toutes les techniques de relaxation, de méditation, les mantras et les prières répétitives (ex : le rosaire) provoquent la même réaction en ce sens qu’elles créent une régularité et un équilibre intérieur permettant de faire abstraction des sources externes de tension et de stress.

C’est le Dr David Servan-Schreiber dans son livre Guérir qui, suite à des résultats de recherches scientifiques sérieuses par des chercheurs américains, a vulgarisé le lien entre le contrôle des battements cardiaques et le meilleur contrôle du cerveau. Confronté à une situation stressante, une colère, une contrariété, ou même à l’opposé, une émotion forte positive, le cœur bat plus fort jusqu’à provoquer des battements irréguliers. C’est donc dire qu’il existe un lien étroit entre le cerveau et le cœur, le premier influençant le second lorsqu’il lui envoie un message et que l’autre réagit en conséquence. Mais voilà que l’inverse est aussi vrai : la vitesse des battements de notre cœur aurait également une influence sur notre cerveau, et lorsqu’on arrive à modifier cette vitesse, cela peut influencer grandement nos émotions.

Concrètement

C’est en travaillant sur la respiration qu’il serait possible de contrôler les variations de la fréquence cardiaque et ainsi uniformiser le fonctionnement du cerveau. Respirer selon un rythme calme et régulier permet de gérer et contrôler le stress qui, lui, est provoqué par un déséquilibre. Dès lors, de nombreux physiciens préconisent désormais la pratique de cette forme facile de relaxation qui accorde cœur et cerveau et entraîne des bienfaits.

La pratique pour réaliser la cohérence cardiaque est simple. Tout est dans la respiration. En ralentissant le rythme de sa respiration pendant cinq minutes, trois fois par jour, le système réagit immédiatement. Le bonheur est que dès qu’on en a compris le principe, il devient aisé de se mettre soi-même en situation de cohérence cardiaque n’importe où, n’importe quand, et en ressentir les bienfaits immédiats. (Imaginez quand vous êtes pris dans le trafic!)

Les bienfaits

Ce sont toutes les fonctions biologiques vitales qui s’harmonisent lorsqu’on parvient à contrôler et régulariser ses battements cardiaques et cinq minutes de pratique provoquent des bienfaits qui se prolongent sur plusieurs heures : sensation immédiate de bien-être et de calme; augmentation de l’attention et de la concentration; diminution de la douleur, de la réactivité émotive, des troubles du sommeil et de l’anxiété; meilleure gestion du stress; harmonisation des systèmes respiratoire, immunitaire, cardiaque et digestif; baisse de la tension artérielle chez les hypertendus…

 

Coup de cœur

De nombreuses vidéos et capsules audio sous « cohérence cardiaque » sont disponibles sur Internet pour soutenir la pratique. Il est également possible de télécharger gratuitement des applications pour téléphone intelligent. Allez! On respire par le nez!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de