La course vécue de l'intérieur

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne

Félix Côté, cycliste québécois élite, en vélo de montagne de cross-country, raconte son voyage en Alberta et sa course aux championnats canadiens de vélo de montagne.

Félix Côté

«Je reviens tout juste de Canmore, non loin de Calgary, où avaient lieu cette année les championnats nationaux. 

Malgré mon arrivée en plein festival du Stampede, le plus grand événement «western» au pays, je n’ai pas pu profiter des festivités locales. Course de vélo oblige, bien que j’aurais certainement apprécié assister au rodéo, goûter au traditionnel déjeuner de crêpes et parier sur les courses de cantines ambulantes! 

J’avais la tête bien ailleurs: la course la plus importante de ma saison allait avoir lieu dans quelques jours. L’un de mes principaux objectifs cette année était d’arriver dans la meilleure condition physique à cette date. 

C’est dans un décor grandiose que se déroulait cet événement. De hauts sommets rocheux dans une nature gigantesque constituent la toile de fond de cet environnement. De plus, la Ville de Canmore est située en altitude, ce qui allait jouer sur les performances de certains.  

Pour l’occasion, n’ayant pas été sélectionné par l’Équipe du Québec, j’arborais la tenue des boutiques Espresso Sports.»

 

Champion de la grimpe

«Bien que je n’étais pas le meilleur pilote en descente cette journée-là, j’étais vraiment un champion de la grimpe. Apparemment, l’altitude n’affecte pas trop mes performances. Même si j’ai fait quelques erreurs techniques et que j’ai eu un départ plutôt lent, j’ai tout de même dépassé des coureurs partis trop vite, tout au long de la course.  

Je suis assez satisfait du résultat. Sur les 34 participants, j’ai terminé au 13e rang et 1er chez les québécois. De plus, je réalise que je suis en mesure de rivaliser avec la crème de la crème au niveau national. Comme le parcours était assez sélectif et que j’en suis à ma première saison dans la cour des grands, je considère cette course comme un succès. 

Présentement, je suis tout juste de retour de l’Ouest, et j’entame le dernier bon coup à donner pour cet été. Dans trois semaines auront lieu les Championnats Québécois à Val-Morin, dans les Laurentides. Pour conclure ma saison, je tenterai d’y faire bonne figure et de livrer une chaude lutte pour le maillot fleurdelisé.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de